Le plus important forum indépendant de discussions politiques. Commentez l'actualité, participez aux débats sur les réformes et les lois.

Discutez de l'Éducation Nationale, de l'Éducation et de l'École en général, etc.

Modérateur : Équipe de modération

Avatar du membre
par Haaa!!!
#4537777
blanche3 a écrit :
03 oct. 2018, 17:27
Le sexe est naturel et physique, le genre est sociétal.
La notion de genre est apparue pour la
première fois aux Etats-Unis dans des
recherches cliniques liées à des anomalies ou
des troubles de la sexualité (hermaphrodisme
ou intersexualisme, transexualisme).
Merci d'admettre que la notion de genre n'est là que pour expliquer 0.1% de la population, qu'un explication beaucoup plus simple du transexualisme est un trouble mental (le reste étant encore plus simple à expliquer: défaillance organique à un stade ou à un autre), et que le concept de genre n'a vraisemblablement que peu de pertinence à être appliqué à tout le monde.
En première approximation, le genre, chez 99% des êtres humains, c'est le sexe.
Avatar du membre
par Haaa!!!
#4537787
blanche3 a écrit :
03 oct. 2018, 18:17
J'aimerais bien des exemples d'études qui montrent des différences comportementales biologiques entre les sexes.
Ce n'est pas parce que quelque chose existe dans notre culture qu'il faut le faire perdurer, le progrès existe, encore heureux.
Il n'y a pas besoin d'études biologiques, un raisonnement plus fondamental suffit: alors que la reproduction sexuée est apparue et a subi les aléas de l'évolution pendant des milliards d'années, il est parfaitement absurde d'imaginer que comme par hasard, alors que dans tout le reste du règne animal il existe des différences entre mâles et femelles, il n'y aurait aucune différence entre mâles et femelles chez les humains.
Un véritable miracle en somme.

Ensuite, on le sait qu'il y a des différences entre mâles et femelles chez les humains.
Vous vous imaginez que si vous bombardez le cerveau d'un cocktail hormonal différent, cela ne fera aucune différence sur son fonctionnement?
Vous êtes partisan de la conspiration mondiale des mâles à travers le temps pour expliquer le dimorphisme sexuel entre mâles et femelles chez les humains?
Pourquoi l'autisme est présent 2 à 16 fois plus (selon les définitions) chez les hommes que chez les femmes? C'est la faute de la société?
Modifié en dernier par Haaa!!! le 04 oct. 2018, 09:36, modifié 2 fois.
Vin-100 a/ont remercié ça
Avatar du membre
par Haaa!!!
#4537790
blanche3 a écrit :
03 oct. 2018, 18:52
Est ce qu'ils le font dans les vestiaires non-mixtes? Pourquoi le feraient-ils dans l'autre cas? C'est de l'hétéronormativité
Bon, troll.
Tieum a/ont remercié ça
Avatar du membre
par cemab
#4537793
Ce qui reste effarant, c'est l'impact général de cette bande de cinglés sur l'ensemble de la société.
filochard a/ont remercié ça
Avatar du membre
par luiggi
#4537796
Retour en force de l'idéologie féminine, grande Gloire décadente des salons animées au 17 ème siecle par la Pompadour, la Dubarry qui faisaient passer Louis XV pour un transgenre dans toute l Europe.
#4537805
L'idiot oscille toujours entre deux positions, nous l'avons constaté plus haut.

Entre foutre des jupes aux garçons et interdire les filles de tout atelier, il y a des gradations sensées.
Avatar du membre
par cemab
#4537813
luiggi a écrit :
04 oct. 2018, 09:52
Retour en force de l'idéologie féminine, grande Gloire décadente des salons animées au 17 ème siecle par la Pompadour, la Dubarry qui faisaient passer Louis XV pour un transgenre dans toute l Europe.
Euh, entre la promotion de la femme vers une forme d'égalité quand c'est possible et une indifférenciation des sexes, il y a une sacrée marge.
Avatar du membre
par katou
#4541571
Ces garçons de 4 ans semblent connaître leur genre.
Paris : des élèves de maternelle soupçonnés de « viol en réunion »
Une fillette de quatre ans aurait été violée par trois camarades du même âge dans une école maternelle parisienne, révèle « Le Parisien »ce jeudi.
https://www.lepoint.fr/faits-divers/par ... or=CS3-190
Avatar du membre
par Merl1
#4565707
Interrogé sur son plan anti-agression homophobe, Marlène Schiappa, s’en est prise frontalement à l’opposition de droite :

“Il faut rappeler, encore, que l’homophobie n’est pas une opinion. Visiblement, certains se servent de l’homophobie comme d’un argument, y compris dans les débats. Je pense à La Manif pour tous, je pense à Sens commun, je pense à Laurent Wauquiez, je pense à Robert Ménard, je pense à Marine Le Pen et tous leurs amis. Je ne les traite pas d’homophobes, je vous demande de regarder leurs discours. Je ne crois pas que Laurent Wauquiez soit stupide, il le fait par calcul et par construction idéologique.”

Non seulement, nos enfants vont subir à l’école un bourrage de crâne sur l’homosexualité mais, en prime, on va leur dire pour qui ne pas voter !

http://www.europe1.fr/politique/augmen ... el-3807644
par Jean88
#4566142
Merl1 a écrit :
29 nov. 2018, 00:02
Interrogé sur son plan anti-agression homophobe, Marlène Schiappa, s’en est prise frontalement à l’opposition de droite :

“Il faut rappeler, encore, que l’homophobie n’est pas une opinion. Visiblement, certains se servent de l’homophobie comme d’un argument, y compris dans les débats. Je pense à La Manif pour tous, je pense à Sens commun, je pense à Laurent Wauquiez, je pense à Robert Ménard, je pense à Marine Le Pen et tous leurs amis. Je ne les traite pas d’homophobes, je vous demande de regarder leurs discours. Je ne crois pas que Laurent Wauquiez soit stupide, il le fait par calcul et par construction idéologique.”

Non seulement, nos enfants vont subir à l’école un bourrage de crâne sur l’homosexualité mais, en prime, on va leur dire pour qui ne pas voter !

http://www.europe1.fr/politique/augmen ... el-3807644
Débile............le monde simple des simplets, les enseignants non seulement sont de gauche, mais aussi des soutiens de macron et surtout des porte-parles de Schiappa avec des programmes orientés homosexualité laquelle sera la base de l'enseignement pour un bourrage de crâne.....

il y a des visions qui sont d'une débilité affligeante......

Je ne suis ni pro macron, ni pro schiappa, mais que l'on me prouve que ce qu'elle a affirmé est faux, avant de venir avec des affirmations à la con!
Avatar du membre
par UltravireS
#4584440
blanche3 a écrit :
03 oct. 2018, 17:19
Et si on éduquait les enfants de façon à ce qu'ils n'aient aucun concept de genre, de différenciation entre les sexes. Ne plus utiliser les termes "garçons" et "filles", les désigner par un seul pronom au lieu de "il" ou "elle" et les traiter comme s'il n'y avait aucune différence, avec un même uniforme, des toilettes et vestiaires mixtes, les mêmes activités, et leur apprendre plus tard qu'il y a des différences biologiques entre deux types d'individus.
Ainsi ils pourront grandir dans une mentalité qui prône l'égalité homme/femme, ce qui n'existe pas encore dans notre société, où la femme et l'homme ont des rôles différenciés (femme au foyer, virilisme... etc.) qui crée des inégalités de salaire et de compétences. On met dans la tête des enfants que les garçons sont meilleurs en maths, les filles meilleures en français, pourquoi ne pas soigner cette tare qui perdure dans la société?

Et si on le faisait pas ?
Si l'école s'occupait d'instruction et laissait l'éducation aux parents ? Le niveau sur ce point est d'ailleurs affligeant, et son amélioration est une urgence bien plus pressante que ce genre d'inepties.
Pour ma part, j'aurais une discussion très animée avec un enseignant qui aurait pour ambition d'éduquer mon gamin.
par quoikicause
#4584565
Féminisme ou militantisme trans-genre ?
Toilettes communes garçons et filles sans séparation. Pourquoi pas un urinoir, puis un "trône" et ainsi de suite. Ce serait édifiant.
Vouloir plus de monsieur ou madame serait comique.
Je me vois passer à une caisse, où à n'importe quel guichet, où il y a un homme ou une femme et lui dire "bonjour vous" !
A mon avis, l'école a autre chose à faire que parler de sexe et sexualité. Sa mission est d'instruire et non faire l'éducation sexuelle des enfants.
Mais bon, appeler tout le monde par son prénom, reviendrait à reconnaître aussi le sexe différent des personnes. A moins d'imposer que tout le monde ne porte qu'un prénom ne rappelant par la masculinité ou la féminité de la personne à qui l'on s'adresse.
Avatar du membre
par Djeimse
#4584885
Plariste le Revanite a écrit :
05 janv. 2019, 05:15
On a tous un âge un sexe et un genre, on choisi sont style mais pas son genre. Et le genre ça englobe bien plus de chose que vous ne le pensez.....
Plariste le Revanite a écrit :
Le sexe et l'age sont des données factuelles, le genre, c'est juste une théorie foireuse.
Avatar du membre
par france2100
#4584887
Pour une école sans lumière ni son.

Les non-voyants et non-entendants sont désavantagés. La solution est naturellement de bâtir des écoles sans fenêtres ni ampoules, où l'institu.teur.trice ne parlera jamais.

En habituant ainsi nos enfants à ne jamais utiliser leurs yeux ni leurs oreilles, nous créerons une société libérée de la discrimination.
Avatar du membre
par france2100
#4584890
Jean88 a écrit :
30 nov. 2018, 13:27
Débile............le monde simple des simplets, les enseignants non seulement sont de gauche, mais aussi des soutiens de macron et surtout des porte-parles de Schiappa avec des programmes orientés homosexualité laquelle sera la base de l'enseignement pour un bourrage de crâne.....

il y a des visions qui sont d'une débilité affligeante......

Je ne suis ni pro macron, ni pro schiappa, mais que l'on me prouve que ce qu'elle a affirmé est faux, avant de venir avec des affirmations à la con!
12% des seniors britanniques sont homos ou bis.
34% des jeunes britanniques sont homos ou bis.
(source Ipsos)

Il y a donc un changement culturel majeur en cours, alors qu'est-ce qui l'a causé ?


Avant les gamins se construisaient dans une société où la norme était hétérosexuelle, où les garçons étaient des garçons qui aimeraient les filles, et les filles des filles qui aimeraient les garçons. Les homos et bis étaient par ailleurs tolérés mais sulfureux, associés à la marginalité et au SIDA.

Aujourd'hui on encourage les gamins à se demander s'ils se sentent fille ou garçon, et s'ils aiment les filles ou les garçons. Les homos et bis sont par ailleurs stéréotypés comme cools, riches, créatifs et intelligents. Dans les fictions les puissants sont souvent bis, et dans le futur (forcément plus évolué), tout le monde est bi. Le message véhiculé est clair : les bis et homos forment une race supérieure et le destin naturel de l'humanité.

La sexualité est en partie culturelle, et les progressistes, des profs aux publicitaires en passant par Hollywood et les journalistes, projettent désormais délibérément une culture différente qui pousse les enfants vers la bisexualité et l'agenrisme.

Parce que nos prêtres progressistes ont déclaré que c'est le Bien.

Le roi Philippe IV Le Bel avait réussi &agr[…]

Christianisme et communisme.

Je sais mais sshhhhhhhhhhhhh Enfin bref si vraime[…]

P.S : j'ai lu un article très intére[…]

foule & armée

@Plariste le Revanite ,Le Paradis terrestre Depui[…]