Le plus important forum indépendant de discussions politiques. Commentez l'actualité, participez aux débats sur les réformes et les lois.

Discutez de l'Éducation Nationale, de l'Éducation et de l'École en général, etc.

Modérateur : Équipe de modération

#4610888
sarkonaute a écrit :
25 févr. 2019, 20:53
Greta machin a raison.
M. macron doit rétablir la taxe carbone qu'il a supprimé par couardise, et tant pis pour les gilets jaunes.
ces gens font le choix de vivre à la campagne et de beaucoup polluer avec leurs longs déplacements, alors qu'ils pourraient se déplacer en vélo en se levant un peu plus tôt le matin!
Ceux qui vivent à la campagne devraient pouvoir profiter d'une "taxe carbone négative" en fonction des espaces verts et arbres de leurs propriétés.
Cela permettrait de rappeler aux citadins qu'ils ne font que polluer sans compensation...
#4610916
L’odieuse et illégale “grève scolaire mondiale pour le climat”
Menacés par le ridicule et par l’usure de leurs slogans, les autoproclamés défenseurs de la planète jettent leurs dernières forces dans la bataille : les jeunes. Un procédé outrancier que dénonce Benoît Rittaud, président de l’association des climato-réalistes.

La vie d’un militant de la « cause climatique » est toujours la même : publier des « appels » dans tel ou tel organe de presse bien-pensant sur la question (autant dire la presque totalité des médias), parader auprès des grands de ce monde dans force COP, « one planet summit » et autres réunions inutiles et coûteuses, et enfin orienter la politique énergétique du pays pour mettre consciencieusement à terre notre outil industriel majeur qu’est la production d’électricité nucléaire (qui n’émet pourtant pas de dioxyde de carbone, mais la cohérence n’est pas requise lorsqu’il s’agit de sauver la planète).
Malgré ces valeurs sûres pour faire les importants, les inquiets du climat doivent désormais faire face à trois gros problèmes.

Le premier, c’est que leurs éléments de langage sont si stéréotypés qu’à peine nos prophètes prononcent-ils trois mots qu’il est possible à tout un chacun, avec un entraînement minimal, d’anticiper la fin de leur phrase. Le ridicule guette, ce dont ils se passeraient volontiers même si celui-ci ne tue heureusement pas davantage que quelques dixièmes de degrés centigrades de plus en un siècle

Le second problème, c’est qu’après avoir entendu crier au loup climatique pendant tant d’années, passant de la banquise aux cyclones et voguant de coraux en glaciers, le grand public se lasse de plus en plus de ces focalisations sélectives, changeantes au gré des inévitables fluctuations des multiples courbes climatiques à disposition. Les alarmes sur tel ou tel phénomène soi-disant « inédit » relèvent davantage de la stratégie de communication que de l’exposition objective de la situation climatique, qui n’est en réalité pas plus inquiétante aujourd’hui qu’hier.

Troisième problème : les « solutions » proposées telles que la transition énergétique sont progressivement en train d’apparaître pour ce qu’elles sont : des politiques dispendieuses, socialement injustes, et dont les effets sur le climat seront nuls, même en supposant la validité des modèles les plus décidés à désigner le dioxyde de carbone comme gaz satanique.
Pour faire face à ces vents contraires, les ayatollahs du climat ont alors eu une idée : exploiter les enfants. Ne reculant devant aucune outrance, ils se sont choisis une égérie en la personne d’une adolescente suédoise atteinte d’autisme pour promouvoir une « grève scolaire » de tous


suite https://www.valeursactuelles.com/societ ... mat-104807
#4612258
le service public audiovisuel relai de ces nouveaux intégristes



Consigny toujours aussi pertinent et le seul sur le plateau qui ait encore les pieds sur terre .

Actuellement on est contre la CSG, et on promet 10[…]

Ce qui n'a pas l'air de comprendre c'est qu'en Fra[…]

Médecins burn-out

bon ben voilà, vous y allez, enfin un peu[…]

encore un film antisémite J’ai mie[…]