Le plus important forum indépendant de discussions politiques. Commentez l'actualité, participez aux débats sur les réformes et les lois.

Discutez de l'Éducation Nationale, de l'Éducation et de l'École en général, etc.

Modérateur : Équipe de modération

#4540890
Christianne a écrit :
10 oct. 2018, 08:15
AMBERNDTSON a écrit :
09 oct. 2018, 23:06
Le mobilier rouge, c'est pour emmerder le prof.
Le reste est du grand classique, qui existe depuis le début. Simplement, le plus grand nombre rend la chose de plus en plus visible et pourri la vie de plus en plus de personnes. Donc ça commence à se dire, même dans les médias.

Ces connards de l'EN n'ont qu'à s'adapter. C'est bien ce que ces rouges demandent aux autres depuis des décennies, non?
Non ça n'existe pas depuis le début!! il y a 40 ans, ce genre de comportement n'existait pas!! c'est depuis une vingtaine d'années que l'arrogance des musulmans se manifeste et cela, de plus en plus!!
Mais ce n'est pas juste une histoire d'enfants! ça fait partie du projet d'expansion de l'islam qui passe par les petits pas d'une pression permanente sur la société française! Un gamin qui refuse de s'approcher dune croix sur les champs de bataille à Verdun a subi un lavage de cerveau très tôt dans ce but
C'est la tactique des petits pas (du processus) ... petit à petit l'oiseau fait son nid ... c'est vieux comme Hérode cette tactique de prise de pouvoir ;-)
Avatar du membre
par Knulp
#4540892
Oui, je me souviens quand j'étais petit qu'il y avait toujours un ou deux rebeus en classe. Cela se passait plutôt bien.
Les gars n'étaient pas du tout revendicatifs et je crois même me souvenir qu'ils parlaient de Noël, les parents étaient habillés à l'occidentale.
C'est assez récent cette pression, cette volonté d'imposer une culture anti-occidentale permanente et violente.
#4540893
RestaurationRépublic a écrit :
10 oct. 2018, 08:19
Christianne a écrit :
10 oct. 2018, 08:15
AMBERNDTSON a écrit :
09 oct. 2018, 23:06
Le mobilier rouge, c'est pour emmerder le prof.
Le reste est du grand classique, qui existe depuis le début. Simplement, le plus grand nombre rend la chose de plus en plus visible et pourri la vie de plus en plus de personnes. Donc ça commence à se dire, même dans les médias.

Ces connards de l'EN n'ont qu'à s'adapter. C'est bien ce que ces rouges demandent aux autres depuis des décennies, non?
Non ça n'existe pas depuis le début!! il y a 40 ans, ce genre de comportement n'existait pas!! c'est depuis une vingtaine d'années que l'arrogance des musulmans se manifeste et cela, de plus en plus!!
Mais ce n'est pas juste une histoire d'enfants! ça fait partie du projet d'expansion de l'islam qui passe par les petits pas d'une pression permanente sur la société française! Un gamin qui refuse de s'approcher dune croix sur les champs de bataille à Verdun a subi un lavage de cerveau très tôt dans ce but
C'est la tactique des petits pas (du processus) ... petit à petit l'oiseau fait son nid ... c'est vieux comme Hérode cette tactique de prise de pouvoir ;-)
Ils sont passés de la conquête armée pendant des siècles à une conquête plus insidieuse utilisant la complicité des populations conquises!
La majorité des Français ne s'aperçoivent pas à quel point la société française a changé en 20 ans! ...
#4540897
Christianne a écrit :
10 oct. 2018, 08:27
RestaurationRépublic a écrit :
10 oct. 2018, 08:19
Christianne a écrit :
10 oct. 2018, 08:15


Non ça n'existe pas depuis le début!! il y a 40 ans, ce genre de comportement n'existait pas!! c'est depuis une vingtaine d'années que l'arrogance des musulmans se manifeste et cela, de plus en plus!!
Mais ce n'est pas juste une histoire d'enfants! ça fait partie du projet d'expansion de l'islam qui passe par les petits pas d'une pression permanente sur la société française! Un gamin qui refuse de s'approcher dune croix sur les champs de bataille à Verdun a subi un lavage de cerveau très tôt dans ce but
C'est la tactique des petits pas (du processus) ... petit à petit l'oiseau fait son nid ... c'est vieux comme Hérode cette tactique de prise de pouvoir ;-)
Ils sont passés de la conquête armée pendant des siècles à une conquête plus insidieuse utilisant la complicité des populations conquises!
La majorité des Français ne s'aperçoivent pas à quel point la société française a changé en 20 ans! ...
Nos politiques (de tout bords) emploient la même tactique, un genre de social-marketing pour faire soit disant évoluer les consciences dans le bon sens (progressiste bien sûr, en tout cas, plus progressiste que laïc).
Modifié en dernier par RestaurationRépublic le 10 oct. 2018, 08:36, modifié 1 fois.
#4540898
Knulp a écrit :
10 oct. 2018, 08:22
Oui, je me souviens quand j'étais petit qu'il y avait toujours un ou deux rebeus en classe. Cela se passait plutôt bien.
Les gars n'étaient pas du tout revendicatifs et je crois même me souvenir qu'ils parlaient de Noël, les parents étaient habillés à l'occidentale.
C'est assez récent cette pression, cette volonté d'imposer une culture anti-occidentale permanente et violente.
Idem pour mes souvenirs d'école primaire (fin années 80) et collège (début années 90). Certains faisaient le ramadan, d'autres non. Certains mangeaient du porc, la plupart non. Aucune fille ne se voilait. Il n'y avait de mémoire aucune hargne communautariste, à part un seul petit con qui a mal fini. Il y avait même deux frères, fils de harkis, les parents leur avaient donné des prénoms français : les deux ont plutôt bien réussi leur vie professionnelle (l'un est devenu dirigeant d'une concession de voitures de luxe, l'autre associé dans une grosse agence immobilière). Aujourd'hui l'ambiance n'est clairement plus la même...
#4540902
Tout part de l'école.
Des années, des décennies à être gérée par des sans-couilles, à commencer par l'actuel, ça laisse des traces.

Dans les années 80, on savait déjà que ça tournerait à l'ingérable, cette histoire. La première retranscription par les médias, c'est 89 avec une histoire de crouillats avec foulard. Les instits de l'époque avaient hurlé face à une lardonne qui venait bâchée en classe, les directions rectorale et nationale n'ont jamais pris une position claire, autorisant même le truc.

Il s'est passé dans l'opinion la même chose qu'actuellement avec la destruction totale oeuvrée par le chauve, marionnettisé depuis l'Elysée : on dit "attention danger", la foule des crétins répond "tout va bien".

Laissez faire Macron, d'ici quinze ans le supérieur coûtera 50 000 euros par an à papa-beauf-libéral, le processus a été enclenché, made in States. Sauf pour les gosses de MLH qui eux resteront payés pour faire des études : tout va bien.
katou a/ont remercié ça
#4540911
Morokon le Hardi a écrit :
10 oct. 2018, 08:45
Tout part de l'école.
Des années, des décennies à être gérée par des sans-couilles, à commencer par l'actuel, ça laisse des traces.

Dans les années 80, on savait déjà que ça tournerait à l'ingérable, cette histoire. La première retranscription par les médias, c'est 89 avec une histoire de crouillats avec foulard. Les instits de l'époque avaient hurlé face à une lardonne qui venait bâchée en classe, les directions rectorale et nationale n'ont jamais pris une position claire, autorisant même le truc.

Il s'est passé dans l'opinion la même chose qu'actuellement avec la destruction totale oeuvrée par le chauve, marionnettisé depuis l'Elysée : on dit "attention danger", la foule des crétins répond "tout va bien".

Laissez faire Macron, d'ici quinze ans le supérieur coûtera 50 000 euros par an à papa-beauf-libéral, le processus a été enclenché, made in States. Sauf pour les gosses de MLH qui eux resteront payés pour faire des études : tout va bien.
Il y aura toujours des facs "poubelle" desquelles sortiront quelques étudiants avec un diplôme ne menant à aucun travail. Et il y aura sans doute quelques facs et grandes écoles inaccessibles financièrement à 95% des Français. Le baccalauréat sera donné à tous les lycéens (c'est d'ailleurs presque déjà le cas. Aujourd'hui à moins de le faire exprès ou d'être vraiment déficient, un lycéen filière générale qui rentre en Terminale est presque certain d'obtenir le sésame totalement dévalué).
#4540912
Tiens, pour papa-beauf-libéral, une autre forme de communautarisme se met en place, les sectateurs du pognon :

Mauvaise surprise en perspective pour les futurs étudiants des Écoles centrales de région (Lille, Lyon, Marseille et Nantes). Au moment de régler les frais d’inscription, les nouveaux entrants ne devront plus s’acquitter comme auparavant de frais de scolarité de 615 euros mais débourseront 2.500 euros par an pour une formation ingénieur. Le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation (Mesri), dont dépendent ces établissements, a décidé d’augmenter les droits d’inscription dès la rentrée prochaine.




Cette décision s’inscrit donc dans un mouvement d’augmentation générale des coûts d’inscription aux écoles d’ingénieurs, dénoncé dans un communiqué du BNEI mi-juillet. Selon une enquête réalisée par News Tank en mai 2018, 13 établissements ont plus que doublé leurs frais de scolarité en cinq ans, entre 2012 et 2016. Parmi eux, on peut évoquer l’Ensta Bretagne (+221%), l’Ensae ParisTech et l’Ensai (+201%) ou encore l’IMT Mines Alès (+169%). "C’est une question d’équité entre les écoles publiques : il nous paraissait anormal que nos établissements n’aient pas les mêmes ressources que les écoles dépendant des ministères techniques [Économie, Défense, Agriculture, etc.] qui ont vu leurs frais de scolarité augmenter. Pourquoi bénéficier de droits différents alors que nous assurons la même mission ?", se demande Frédéric Fotiadu.
https://www.letudiant.fr/educpros/actua ... ciale.html
#4540913
Valmont France a écrit :
10 oct. 2018, 08:56


Il y aura toujours des facs "poubelle" desquelles sortiront quelques étudiants avec un diplôme ne menant à aucun travail. Et il y aura sans doute quelques facs et grandes écoles inaccessibles financièrement à 95% des Français. Le baccalauréat sera donné à tous les lycéens (c'est d'ailleurs presque déjà le cas. Aujourd'hui à moins de le faire exprès ou d'être vraiment déficient, un lycéen filière générale qui rentre en Terminale est presque certain d'obtenir le sésame totalement dévalué).
Fac-poubelle, c'est d'ores et déjà un pléonasme.
#4541031
agri-info-intox a écrit :
10 oct. 2018, 07:25
katou a écrit :
09 oct. 2018, 22:15
Les jeunes arabo musulmans se mettent ensemble pendant la récré mais aussi pendant le sport et dans la classe. Si le maître ou la maîtresse n'intervient pas, ils ne se mélangent pas. Les jeunes musulmans très souvent ne veulent pas se mettre à côté des filles (en classe et en sport). En ce qui concerne les enfants de couleur, ils se mélangent sans souci. C'est donc plus en rapport avec le religieux et je parle d'écoles laïques.
sûr que les parents des petites filles préfèrent les garçons blancs qui viennent leur soulever les jupes .

je rappelle que jusqu'au milieu des années 1950, même l'école publique avait des classes de filles et des classes de garçons . La mixité forcée est une connerie ............surtout quand au collège, dès l'age de 12 ans, la norme pour une fille, c'est d'avoir trouvé son petit copain .
Sur ce point les parents musulmans, qui ne veulent pas que leur fille se fasse draguer à 12 ans et même 14 ans devraient être un modèle
C'est vrai que là ou il y a des sauvages la mixité provoque des viols...
#4541032
agri-info-intox a écrit :
10 oct. 2018, 07:22
faut vraiment être con, pour mettre du rouge dans une salle de classe. Tout le monde sait que c'est une couleur qui excite les sens . Et les profs rouges c'est pareil .
Il faut interdire les voitures rouges, lorsque j'en voit une je lui crève les pneus.
Dieu a fait les couleurs mais c'est le diable qui a fait le rouge...d'ailleurs Agri si tu saignes tu te tires une balle dans la tête pour arrêter le supplice ?
#4541074
Christianne a écrit :
10 oct. 2018, 08:15
AMBERNDTSON a écrit :
09 oct. 2018, 23:06
Le mobilier rouge, c'est pour emmerder le prof.
Le reste est du grand classique, qui existe depuis le début. Simplement, le plus grand nombre rend la chose de plus en plus visible et pourri la vie de plus en plus de personnes. Donc ça commence à se dire, même dans les médias.

Ces connards de l'EN n'ont qu'à s'adapter. C'est bien ce que ces rouges demandent aux autres depuis des décennies, non?
Non ça n'existe pas depuis le début!! il y a 40 ans, ce genre de comportement n'existait pas!! c'est depuis une vingtaine d'années que l'arrogance des musulmans se manifeste et cela, de plus en plus!!
Mais ce n'est pas juste une histoire d'enfants! ça fait partie du projet d'expansion de l'islam qui passe par les petits pas d'une pression permanente sur la société française! Un gamin qui refuse de s'approcher dune croix sur les champs de bataille à Verdun a subi un lavage de cerveau très tôt dans ce but
Mes excuses, c'était évident dans ma tête mais bien évidemment, pas pour un lecteur.

Lire "depuis le début où ils se sentent forts".
C'est sûr que lorsque tu es en extrême minorité partout, tu fermes ta gueule, rien à voir avec de la gentillesse.
Arrive ensuite le moment où tu obtiens quelques quartiers, mais vu que c'est nouveau pour ta communauté, les réflexes revendicatifs ne sont pas là.
Enfin, tu prends conscience de ta position de force, tu montres donc ton vrai visage.

En face, vu que ça ne touches que quelques quartiers très isolés, que t'es un peu lâche, aucun honneur national ou racial, ben tu regardes ailleurs.
Le problème s'amplifie et de plus en plus de gens ne peuvent plus regarder ailleurs, alors ça commence à parler à voix basse, puis le chuchotement monte progressivement, enfin le problème éclate officiellement lorsque ça en devient ingérable.

Nous en sommes là. Les gens n'ont pas encore acté leur impuissance, c'est la prochaine étape.
Avatar du membre
par katou
#4541085
Morokon le Hardi a écrit :
10 oct. 2018, 08:59
Tiens, pour papa-beauf-libéral, une autre forme de communautarisme se met en place, les sectateurs du pognon :

Mauvaise surprise en perspective pour les futurs étudiants des Écoles centrales de région (Lille, Lyon, Marseille et Nantes). Au moment de régler les frais d’inscription, les nouveaux entrants ne devront plus s’acquitter comme auparavant de frais de scolarité de 615 euros mais débourseront 2.500 euros par an pour une formation ingénieur. Le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation (Mesri), dont dépendent ces établissements, a décidé d’augmenter les droits d’inscription dès la rentrée prochaine.




Cette décision s’inscrit donc dans un mouvement d’augmentation générale des coûts d’inscription aux écoles d’ingénieurs, dénoncé dans un communiqué du BNEI mi-juillet. Selon une enquête réalisée par News Tank en mai 2018, 13 établissements ont plus que doublé leurs frais de scolarité en cinq ans, entre 2012 et 2016. Parmi eux, on peut évoquer l’Ensta Bretagne (+221%), l’Ensae ParisTech et l’Ensai (+201%) ou encore l’IMT Mines Alès (+169%). "C’est une question d’équité entre les écoles publiques : il nous paraissait anormal que nos établissements n’aient pas les mêmes ressources que les écoles dépendant des ministères techniques [Économie, Défense, Agriculture, etc.] qui ont vu leurs frais de scolarité augmenter. Pourquoi bénéficier de droits différents alors que nous assurons la même mission ?", se demande Frédéric Fotiadu.
https://www.letudiant.fr/educpros/actua ... ciale.html
Les étudiants boursiers restent exonérés des frais d’inscription.
Avatar du membre
par EUKINI
#4541364
BONJOUR
Il n'y a plus d'argent dans les caisses de l’État...Plus du tout. Ce que finance l’État, il ne le fait que grâce à des emprunts les banques financent l’État Français sous condition d’obéissance absolue aux traité européens ils prêtent même a 0% l'essentiel c'est OBÉIR.

Le reste ici n'est que la conséquence de cela.

VOUS avez encore une fois voté pour des gros nuls par PEUR, par haine ou par stupidité moralisatrice... On est mal, très mal. c'est LOIN très loin d'être fini...
Suffit d'ecouter M Lenglet.. s'il continue à expliquer la VERITE y va finir comme Zemmour
https://www.rtl.fr/actu/conso/les-franc ... 7795138516
par abataco
#4542138
Christianne a écrit :
09 oct. 2018, 17:05
http://www.europe1.fr/societe/exclu-eur ... nt-3774326
L'école est-elle de plus en plus victime de dérives communautaires ? Europe 1 a pu consulter en exclusivité une note ultra-confidentielle des services de renseignement, reçue par le cabinet du président de la République, du Premier ministre et de Jean-Michel Blanquer, le ministre de l'Education nationale, sur les signalements de cas de communautarisme musulman dans les établissements scolaires.
Les exemples sont ahurissants! Ils sont révélateurs du laxisme et de la mentalité lèche babouches des Français! Les musulmans se permettent ça parce qu'ils savent qu'on va s'aplatir!
C'est rien ,les enfants se rendent compte qu'ils ont une conscience ,la liberté de conscience en ébullition.Rien d'alarmant .y'a des problèmes bien plus important a traités dans notre pays exemple "le logement"
Avatar du membre
par Hans
#4542490
«L'exemple le plus frappant, le plus nouveau, signalé dans cette note, est celui d'élèves qui refusent d'avoir cours dans des classes comportant du mobilier rouge, jugé "haram", c'est-à-dire interdit par le Coran. Cet exemple remonte d'un établissement du Nord de la France.»

Réponse d'Abataco

«Gnééé c'est juste des enfants qui se découvrent une liberté de conscience.» [smilie=wacko.gif]

Mais bon c'est un énième troll d'un bannit pour une énième fois.
80% du foie gras produit en égypte !

Comment peut-on aimer le foie gras ? Pour moi cel[…]

Et toujours ce discours pétainiste Der[…]

La Cour européenne des droits de l’ho[…]

Des états membres, et la France est exc&e[…]