Le plus important forum indépendant de discussions politiques. Commentez l'actualité, participez aux débats sur les réformes et les lois.

Discutez de l'Éducation Nationale, de l'Éducation et de l'École en général, etc.

Modérateur : Équipe de modération

#4396730
Plariste le Revanite a écrit :
06 déc. 2017, 04:29
Les épreuves ne nous servent pas à évaluer nos connaissances, sinon on aurait systématiquement 2 fois la même, ou quasiment la même. La première épreuve ne servant pas aux autre à évaluer les connaissances de l'élève mais à l'élève d'évaluer ses connaissances !
il n'est pas possible d'évaluer la totalité des connaissance, ça prendrait des semaines d'examen.
donc on fait du sampling, on pioche au hasard dans le programme.
Il faut que le candidat ait une bonne couverture s'il ne veut pas tomber dans un trou de ses connaissances.
c'est pour ça qu'on ne peut faire deux fois de suite la même épreuve, sinon les candidats n'apprendrait que la partie concernée
pour les matières scientifiques, c'est quand même assez couvrant parce qu'il n'y a pas tant que ça de sujets et que les outils s’emboîtent.

je suis favorable aux notations, ça reste une motivation pour travailler, un peu comme dans les jeux vidéos.
c'est sûr que celui qui est largué risque d'être démotivé, mais ne le serait il pas non plus sans ?
Je vois dans les petites classes où les profs remplissent des tableaux compétence acquise/pas acquise, je n'ai pas l'impression que les enfants soient plus motivés.
Plariste le Revanite a écrit :
11 janv. 2018, 16:25
Si nous ne faisons pas de changement drastiques au niveau du système de notation et des examens, alors nos élèves continuerons d'apprendre des merdes par cœur sans s'y intéressé ou comprendre, et les oublierons un fois l'examen passé.

Vous pourrez être sélectif autant que voulez au bac ou bien à l'entrée de l'université, vous ne sauverez pas l'éducation tant que vous ne vous serez pas attaqué à ça !

Ai-je tords? Si oui, pourquoi? Et ne vous lancez pas sur la nature de l'homme, gnégné patitpata pas assez d'emplois... C'est hors sujet pour le moment.
je pense effectivement que vous avez tort.
en science, ces apprentissages par coeur ou non sont nécessaires pour apprendre les années suivantes, donc au delà des examens.
mais 90% des gens ne s'en servent plus ensuite dans leur vie professionnelle.
alors à quoi est-ce que ça sert ?
Pour 10% effectivement il les utiliseront ensuite
pour les autres, finalement, ce n'est pas tant les sujets appris qui comptent mais les méthodes d'apprentissage
c'est à dire que nous avons pris l'habitude d'apprendre, de nous organiser, de raisonner dessus, et que nous appliquerons ces méthodes pour apprendre dans le cadre de notre job.
Généralement les plus doués scolairement seront également les plus doués à apprendre en entreprise, s'y adapter, trouver des solutions.
Donc les entreprises recrutent des hauts niveaux pas tant pour leurs connaissance, mais parce qu'elles pensent qu'ils sauront plus s'adapter, seront plus efficaces, plus polyvalents.
Ce n'est pas toujours vrai.
#4396732
Au dernier exercice c'est Macron qui a gagné car il a eu une meilleure note que les autres candidats tout ça pour aggraver la situation de ces prédécesseurs, vivement qu'on en finisse avec ce système de notation des présidents effectivement
#4396740
La sélection est naturelle, il y aura toujours des personnes meilleures que d'autres sur certains points.
Et la notation permet de savoir où en est un élève par rapport à ce qu'il doit savoir.

Il n'y a rien de sélectif dans la notation, après, on peut remplacer des chiffres par des lettres, pour ceux qui savent lire, mais ça ne change rien.
#4396758
Plariste le Revanite a écrit :
11 janv. 2018, 14:00

Nous donner une éducation pourrie, augmenter la sélection, et se baser sur les résultats médiocre du système pour nous en refourguer encore plus merdique c'est ce que font les pourris qui nous gouvernent depuis des années !

Quand vous metterez-vous ça dans le crâne?

Vous vous êtes encore plus con, car vous même si le système éducatif était proche de la perfection, que 90% des élèves passent le bac avec un niveau plus que correct, vous serez là encore à pigner sur les élèves et les profs, pour justifier la surqualification à l'emploi !

Vous allez encore plus loin que les pourris qui nous dirigent, plus de compétition, moins d'apprentissage, plus de lamentation sur les résultats, et plus de sélection, surtout si la dite sélection est injuste bourrinne etc etc etc...

Ha ce niveau là c'est pas possible, vous être contre un système éducatifs, à ce niveau là vous voulez des générations sur générations d'abrutis.

Vous des employeurs ou quoi? Sinon c'est une blague ! Vous êtes pas sérieux sinon, vous dîtes ça pour le kek.

Ça ne sert à rien la sélection, s’elle est injuste et qu'il n'y a pas un bon apprentissage derrière.
'tain, mais ce sabir signifie quelque chose ?
#4396763
@danielfr40
"il n'est pas possible d'évaluer la totalité des connaissance, ça prendrait des semaines d'examen."

C'est ce que je dis. Mais au moins, au moins avoir deux examens.
Après je suis d'accords sur le reste et c'est ce que l'ont fait pour le bac et le brevet des collèges.
Ceci dit, il y a des notions clefs à enfoncer, et qui serviront aux élèves jusque dans le supérieures. Celles-là mérite ce traitement. On peut changer les nombres des exercices, pour que ça ne soit pas exactement la même chose.

"c'est quand même assez couvrant parce qu'il n'y a pas tant que ça de sujets et que les outils s’emboîtent."

C'est vrai que sans math pas de physique, et arrivé dans le supérieur la physique et la chimie se recoupent, la chimie c'est la bio, etc etc etc, la bio et là géologie se recoupe.
Et alors? Justement tout ça possède une base solide : Les maths ! Et les maths méritent un p'tit martelage.

Et quand est-il du littéraire? De l’esprit critique? Vous vous rendrez compte que l'esprit critique demande un âge avancé, et c'est quelque chose de très dur à noter.
Tandis que les math ça peut s’appendre très tôt quand l'esprit de l'enfant est malléable, on peut faire du par cœur, et force de coupage et recoupage des mécanisme logiques vont apparaître ! Oui, le système de notation possède sa place dans ce cas.et encore, comme l'élève doit tout connaître, c'est pas parce qu'il a raté son exam il y a 5 ans qu'ils ne maîtrise pas la notion d'il y a 5 ans, car il a du peut-être l'apprendre plus tard parce qu'il en a besoin pour un autre matière, et vice versa, une notion qu'il a apprise il y a 3 mois, bah il ne l'a jamais réutilisé depuis et l'a oublié, et dans ce cas les examen ne veulent rien dire, il n'examine que des connaissances à un point donné, et n'offrent pas un critère de sélection fiable. Elle peuvent tout au plus servir à l'élève d'auto évaluation, ou de motivation, mais pas de critère de sélection... Et pourtant, c'est ce que l'ont fait.


Et c'est aussi oublierla littérature, le politique, l'histoire, la géopolitique l'économie? Tout ça ne peut être régit par un système de notation, ni appris à un âge jeune.

"je suis favorable aux notations, ça reste une motivation pour travailler, un peu comme dans les jeux vidéos."

Alors je suis game designer et oui j’ai un peu touché à l'arcade au récompense intrinsèques et extrinsèques, mais ça ne fait pas tous. Les champions de jeu vidéos, sont motivé par leur propre performance, elle leur donne une bonne estime d'eux, et une bonne image à défault d'avoir des récompenses élevées en fin de saison. Il n'ont pas vraiment besoin que le jeu leur dise qu'ils on fait un bon scoring, parfois ils comptent leur socrring de manière extérieur au jeu.

Les plus grand champions dédient leur vie à un seul jeu et même ceux-là on besoin de tour de chauffe.

D'autres notamment dans le domaine du speed-run, jouent sur des sélections de la maison, et il ont une semaine pour bosser les titres sur-lesquelles ils vont jouer,
c'est comme des révisions sur de multiple matières, et ils on tendance à plus bosser les titres qu'ils sont sur de réussir que les titres qu'ils sont sûr de rater (si ça ne vous rappelle rien...) Il y en a toujours qui vont bosser les titres de seconde zones pour transformer des chances d'être premier là où ils auraient dut être second,
mais bosser les titres où l'ont est vraiment mauvais à moins d'avoir des performances de débutant qui sont honteuses et qu'il faut cacher au publique, il est considéré comme suicidaire dans une compèt de bosser un titre où l'on est nul et où les autres sont déjà bon.



Pleins de parallèles peuvent être fait avec l'éducation, mais toujours est-il que les grand joueurs se foutent du score que leur donne le jeu la plus part du temps (à part s'ils sont juste là pour battre des records) ils savent évaluer leur compétences, et ça grâce à leur expérience, regardez bob lenon jouer à nioh sur la chaine youtube les lives de bob lenon. Vous verrez de quoi je parle.

C'est quelque chose de très adulte d'être bon joueur et auto-critique de sa performance, d'apprécier son travail quand il est bien fait, et je comprends que des gens aient du mal à concevoir une éducation pareille, étant donner qu'on est dans l'optique de modeler le cerveaux de l'enfant tant qu'il est encore malléable.

Mais il y a des choses que l'on ne peut apprendre qu'avec un esprit mûr, adulte et réfléchi, des résultats qui sont difficilement notable ou quantifiable.
ET les notes sont souvent un très mauvais critère de sélection.

Et le système de notation n'a pas sa place dans le supérieur ! (d'un point de vu pédagogique...) A cet âge là le système de notation n'a plus de sens.
#4396879
Plariste le Revanite a écrit :
11 janv. 2018, 17:27
Et quand est-il du littéraire? De l’esprit critique? Vous vous rendrez compte que l'esprit critique demande un âge avancé, et c'est quelque chose de très dur à noter.
la littérature, il y a un apprentissage progressif à faire
d'abord à comprendre, puis à décrypter, faire des liens, puis relier à un contexte, d'autres connaissances, puis le pour, le contre, en fait savoir raisonner et construire un argumentaire
donc non ça doit commencer tôt
la notation pose problème, car c'est très subjectif, un prof peut être séduit par une approche alors qu'un autre n'aimera pas.
Plariste le Revanite a écrit : Pleins de parallèles peuvent être fait avec l'éducation, mais toujours est-il que les grand joueurs se foutent du score que leur donne le jeu la plus part du temps (à part s'ils sont juste là pour battre des records) ils savent évaluer leur compétences, et ça grâce à leur expérience, regardez bob lenon jouer à nioh sur la chaine youtube les lives de bob lenon. Vous verrez de quoi je parle.
les scores peut-être pas, mais par contre ils sont très sensibles aux passages des niveaux, ce qui équivaut à la réussite d'un examen

Plariste le Revanite a écrit :
Et le système de notation n'a pas sa place dans le supérieur ! (d'un point de vu pédagogique...) A cet âge là le système de notation n'a plus de sens.
pas d'accord
si vous comparez le système des prépas avec des notations continuellement, les écoles d'ingé encore très notés et les fac où les étudiants sont laissés libres puis sabrés aux partiels, c'est quand même les deux premiers qui donnent les meilleurs résultats
mais il y a d'autres facteurs différenciant que la notation, le suivi, les effectifs, donc pas sûr que ce soit la notation qui est déterminante
#4396885
Sur le plan philosophique, il est intéressant de noter pour évaluer, hiérarchiser, trier.

Si la notation était parfaitement juste, elle conduirait à assigner à chaque individu la place qui lui revient dans la société, toute société équilibrée nécessitant une structure pyramidale de niveaux sociaux.

Ne pas confondre avec l'éducation ou la transmission de connaissances, qui poursuivent d'autres buts.
#4396948
@Tirésias
Erf pour la structure pyramidale, j'ai suivi plein de débat d'historien anarchistes, des débat sur la fin de l'âge de bronze, et du première âge sombre de l'antiquité, sur le japon féaudale, sur la noblesse, et non tout seul c'est un peu de la merde le système pyramidale, à peser les pour et les contre il est plus avantageux d'avoir un système pluri pyramidal, et ce que fait l'armée française, tu peux être un haut gradé de l'armée de terre si t'es à bords d'un avion tu ne vaut pas plus que le mécano.

Et effectivement le système de notation n'est pas un critère de sélection très fiable. ET si on oublie la concurrence à l'emploi, c'est pour ça que la sélection à l'université est injuste (ce qui fait que les individus n'ont pas leur place dans la société.) Et oui il est possible de prendre du plaisir à la plus part des tâches de la chaîne de production.

@danielfr40
les scores peut-être pas, mais par contre ils sont très sensibles aux passages des niveaux, ce qui équivaut à la réussite d'un examen
Alors il est tentant de faire le parallèle entre un sauvegarde de jeu, et un parcoure scolaire, sans trop tenir compte des différentes méthodes pédagogiques et type de jeux, de manière dont la progression se construit, et la manière dont le jeu récompense le joueur.
Mais si on oublie les jeux de grande stratégie, les MOBA et les expériences pvp (JcJ en français)
DU jeu d’arcade qui se joue en session qui s'arrête jusqu'à game-over.
Jusqu'au pseudo openworld avec une histoire principale et des side-quest.
EN passant pas un jeu à la mario bross, on peut établir une construction verticale avec des points de passage donnant un base de sureté au joueur et une difficulté progressive.
Et on peut dire qu'effacer la sauvegarde c'est comme retourner à la maternelle.

Mais en faîtes, pas tout à fait, ont peut définir par passage de niveau checkpoint, et encore certains speed runners vont faire des skips et louper un checkpoint de manière volontaire. Et certains vivent même pour le risque et l’adrénaline tellement pur qu'ils vont prendre le maximum de risque possible (mais ça c'est hors compète et surtout pour le style. Dans des TAS)
De un certaines personnes peuvent se passer de ce sentiment de sécurité et sont prêt à repasser des tests pour être sûr d'avoir les compétences.
Je ne parle pas d'élève en proie à l’oisiveté, mais de personne voyant l'utilité et la nécessité de ces compétences.
De deux on sait très bien comment le système de notation ne peut fournir de critères sélectifs
C'est bon tout au plus pour l'auto évaluation, et encore.

Ou pour le passage d'un niveau en tant que symbole de progression, pour voir son auto accomplissement.
Alors de 1 arrivé niveau terminal et post bac, il est clair même pour les élèves qu'on peut oublier tout extrêmement vite si on en a pas l'utilité.
De deux reprenons bob lenon avec nioh, la contruction de nioh c'est une map monde avec des niveau des stages, certains sont des missions principales d'autres secondaire, terminé un niveau est un plaisir complétioniste tout au plus.
On va dire que l'historie principal ce sont les exams, et les secondaires des exercices, et que nioh ce sont des maths.
Ce qui fait vraiment kiffer bob, c'est de timer des contre, esquiver et exposer son skill., d'avoir l'instinct qui monte en lui son ki son adrénaline, un peu comme tes neuronnes chauffe durant un calcul mathématique, cette sensation n'est pas toujours désagréable.
Pour bob comme pour beaucoup de joueurs le plaisir n'est pas de terminer des niveaux (résoudre les problèmes de maths) mais de jouer (calculer), c'est bien pour lui d'avoir de bonne stats pour pouvoir joujou avec plus de truques, mais son vrai kiff c'est justement de jouer, il va trouver certaines capacités (techniques mathématiques) plus jouissive, et d'autre plus efficaces, il va peut-être commencer un niveau , s'amuser et tomber sur un passage putassier qu'il ne passera jamais avec ses stats actuelles ou autre, comme on peut se bloquer en math, se mettre dans des cul de sac etc.
Je coris que vous visualisez

Mais non là encore....
En même temps je suis de l'école des game designer qui pense encore que du lien social dans un MMO c'est plus fort qu'une politique d'accrétion agressive.
Et je privilégie les récompenses intrinsèques. Sur le long terme avec des joueurs plus hardcore, je trouve ce genre de récompenses, plus fiables moins coûteuses et plus attractive, enfin encore, t'aura toujours des blasé de la vie qui rush le jeu, qui farme à donf de manière répétitive avec 8 comptes qui n'ont pas de lien sociaux et ont marre de faire toujours la même choses, eux ils sont plus content qu'on massacre le jeu à la tronçonneuse au nom de la nouveauté, et qu'on leur balance des expansions tous les 3 mois et eux ils les rushs en 24H, tandis que l'autre qui a arrêté il y a 3 ans est juste maintenant incapable de reprendre le jeu (Des fois je me dis métier de merde, et là tu suce la dernière goutte d'argent des whales du jeu via de la micro transaction avant que le jeu ne meurt lentement mais sûrement)
Je ne suis pas contre un peu de farming, et j’aime laisser des spost de farms, voir forcer un peu de farming, ça permet au joueur soit de se chauffer soit d'avoir le minimum de compétence pour pouvoir jouer, mais je préfère m'en tenir au minimum syndical, c'est valable pour les RPG offline du genre nioh dark soul cross code etc....
D'ailleurs bob dans nioh il va souvent se taper de vieux boss en début de session de manière répèté poru s'échauffer.

Ha ça c'était juste pour vous expliquer ma position. Au départ j'étais très récompense extrasèque en tant que gamer, une fois passé game designer avec des observation statistiques et des suivis de LP que je suis devenu plus récompenses intrasèques etc etc..

Je post maintenant et je fais une pause j'éditerais la suite après...
On parlera du littéraire etc etc..
#4396962
Parti 2 de mon message je le coupe en 2 parties.

"Ne pas confondre avec l'éducation ou la transmission de connaissances, qui poursuivent d'autres buts."

J'avais oublié ça, discutez-ens avec monsieur lepage regardez son spectacle vous saurez ce que j'en pense, si vous voulez connaître ma position en résumé maintenant, je vous dirais juste oui et non, ça dépends de quel éducation on parle.
danielfr40 a écrit :la littérature, il y a un apprentissage progressif à faire
d'abord à comprendre, puis à décrypter, faire des liens, puis relier à un contexte, d'autres connaissances, puis le pour, le contre, en fait savoir raisonner et construire un argumentaire
donc non ça doit commencer tôt
la notation pose problème, car c'est très subjectif, un prof peut être séduit par une approche alors qu'un autre n'aimera pas.
Avant de rentrer dans le détail, je pense qu'on pourrait économiser tout ce temps à apprendre les bases de l’informatique et de la programmation, il y va y avoir des personnes qui vont s'entretuer sur le faîtes que l'ont doit apprendre l HTLM, le C/python ou le small talk.
Mais c'est pour moi quelque chose de vital pour le futur, c'est al suite logique de l'apprentissage de la logique mathématique.
On en a besoin pour l’ingénierie la police, la science la modélisation la création de film de jeu vidéo, même pour l'art plastique !

Pour moi les bases de la pensé critique et de l'argumentation peuvent s'apprendre, mais pas être enseigné. On peut apprendre la rhétorique. On peut apprendre des dates on peut apprendre que les égyptiens ont construit des pyramides, mais pas la pensé critique.
La logique derrière l'argumentation n'est pas forcément une logique mathématique. Et tout compte fait on ferait mieux d'apprendre aux élèves à apprendre, apprendre à trouver les dates et les faits plutôt que des les enseigner tous.
On ne peut peux pas tout démontrer par A + B. Et l'art d'argumenter ou philosopher est un art qui s’acquiert par l'expérience et non l'enseignement. On en peut développer de pensée critique qu'en étant au contact de la dîtes pensé critique, en observant les idées se confronter !

Et s'il y a un âge où l'on est en contact avec cette pensé c'est sans doute à l'université, peut être les miettes que l'on a pu saisir avant nous ont aidé, peut être qu'il y a un stage où la pensé critique n'est que graine et on pourra l'arroser autant qu'on veut elle mettra toujours autant de temps à germer.
Mais en ce qui me concerne je pense que cette graine peut germer plus vite si on la plante à la bonne saison, et libérer le champ pour autre chose.

Pour la notation comme ils 'agit surtout d'éducation, même s'il y a transmission de savoir, il s'agirait d'un notation pour assiduité, au bout d'un certains nombre d’absence non justifiées ta note baisse d'un point du genre 5 absence puis 3 puis 2 puis 1. Un truque du genre. Et les élèves adultes seraient invité à débattre poser des questions, il faudrait bien sûr des profs professionnels, peuvent avoir un métier secondaire derrière, mais ils doivent être capable d'animer un débat et gérer des amphis..
Je sui assez réaliste pour comprendre qu'on en se débarrassera pas du système de notation aussi rapidement, et qu'il faut des périodes de transition mais bon, si on veut la lune il faut demander mars !

P.S
(j'ai vu le résultat du tu manque une heure de cours t'a 0 à l'université c'est juste dégelasse, ça créer plus d’absentéisme que ça en enlève, ça fait décrocher des étudiants, c’est une merde infâme, c’est pour ça que mon truque est un peu plus laxiste.)


Vous savez quoi? Je suis fiers de vous et de moi, enfin des réponses digne de ce nom, et j'ai sérieusement l'impression que vous avez raison, qu'il m'est impossible de répondre, mais étant un sceptique hardcore je trouve des failles je les exploites et je développe (parfois je suis forcé de me fier à mon instinct pour chercher des failles) et au fur et à mesure que je développe je trouve des choses je me rapproche de la vérité, j'aime ça.
#4397302
je pense effectivement que vous avez tort.
en science, ces apprentissages par coeur ou non sont nécessaires pour apprendre les années suivantes, donc au delà des examens.
mais 90% des gens ne s'en servent plus ensuite dans leur vie professionnelle.
alors à quoi est-ce que ça sert ?
Pour 10% effectivement il les utiliseront ensuite
pour les autres, finalement, ce n'est pas tant les sujets appris qui comptent mais les méthodes d'apprentissage
c'est à dire que nous avons pris l'habitude d'apprendre, de nous organiser, de raisonner dessus, et que nous appliquerons ces méthodes pour apprendre dans le cadre de notre job.
Généralement les plus doués scolairement seront également les plus doués à apprendre en entreprise, s'y adapter, trouver des solutions.
Donc les entreprises recrutent des hauts niveaux pas tant pour leurs connaissance, mais parce qu'elles pensent qu'ils sauront plus s'adapter, seront plus efficaces, plus polyvalents.
Ce n'est pas toujours vrai.
Vous avez édité votre message?

Bien vous parlez d'apprendre à apprendre.



Et en ce qui concerne le recrutement, de l'expérience dans le domaine concerné ça aide, d'ailleurs dans l'industrie du jeu vidéo depuis quelques années on ne recrute que les Game designers avec 3 ans d'expérience minimum.



Le résultat étant que bientôt on aura plus de game designer avec 3 ans d'expérience minimum de libre. Bien que dans les grosse production les game designer n'utilise même pas des outils de design simplifié, ceux qui désignent les maps le graphismes etc ne sont juste que des hommes machines, même s'ils gardent quelques décisions dans leur choix artistiques etc.... Ils restent limités dans ces choix.

Ce qui n'est pas le cas de productions plus modestes, où l'on ne peut se permettre de se spécialiser à mort.


#4397320
Plariste le Revanite a écrit :
11 janv. 2018, 22:05
@Tirésias
Erf pour la structure pyramidale, j'ai suivi plein de débat d'historien anarchistes, des débat sur la fin de l'âge de bronze, et du première âge sombre de l'antiquité, sur le japon féaudale, sur la noblesse, et non tout seul c'est un peu de la merde le système pyramidale, à peser les pour et les contre il est plus avantageux d'avoir un système pluri pyramidal, et ce que fait l'armée française, tu peux être un haut gradé de l'armée de terre si t'es à bords d'un avion tu ne vaut pas plus que le mécano.
Les réflexions anarchistes sur la société, on se doute déjà un peu de leur niveau... :lol:

La vie n'est que hiérarchie, même dans la jungle ou la savane, c'est la position dans la chaîne alimentaire qui détermine le niveau.

Toutes les sociétés sont hiérarchisées, même chez les Pygmées. La différence, c'est qu'une société plus évoluée et plus complexe doit être hiérarchisée de façon plus complexe, plus subtile que la loi de celui qui a le plus gros gourdin. Un système d'alliances remplace le niveau tribal (celui de la Préhistoire ou des tribus islamiques), pour donner naissance à des structures plus évoluées : villes, royaumes, empires, etc. La féodalité, quand on l'étudie d'un point de vue juridique, est un système collectif très évolué d'équilibres subtils de pouvoirs, qui est l'antithèse de notre conception moderne de la propriété privée (trop long à développer ici).
Et effectivement le système de notation n'est pas un critère de sélection très fiable. ET si on oublie la concurrence à l'emploi, c'est pour ça que la sélection à l'université est injuste (ce qui fait que les individus n'ont pas leur place dans la société.) Et oui il est possible de prendre du plaisir à la plus part des tâches de la chaîne de production.
La sélection juste est celle qui donne les mêmes chances de départ théoriques à tous, sachant qu'à la fin il en restera très peu en haut, beaucoup au milieu et une masse énorme en bas. La sélection injuste est celle qui favorise l'inégalité de classe par le jeu des réseaux.

Mais si le système de notation n'est jamais très fiable, il reste le seul moyen de mesurer, et donc de sélectionner ceux qui ont le talent et ceux qui n'en ont pas, et ceci quelle que soit la discipline, en maths, en physique, en littérature, en droit ou en matières artistiques. On peut le critiquer, l'améliorer, mais jamais le remplacer.
#4397324
Plariste le Revanite a écrit :
11 janv. 2018, 16:25
Si nous ne faisons pas de changement drastiques au niveau du système de notation et des examens, alors nos élèves continuerons d'apprendre des merdes par cœur sans s'y intéressé ou comprendre, et les oublierons un fois l'examen passé.

Vous pourrez être sélectif autant que voulez au bac ou bien à l'entrée de l'université, vous ne sauverez pas l'éducation tant que vous ne vous serez pas attaqué à ça !

Ai-je tords? Si oui, pourquoi? Et ne vous lancez pas sur la nature de l'homme, gnégné patitpata pas assez d'emplois... C'est hors sujet pour le moment.
L'EN demande de moins en moins aux élèves d'apprendre des choses par coeur.
Et depuis quand peut-on réussir un contrôle des connaissances sérieux en apprenant par coeur? J'ai donné quelques cours particuliers quand j'étais étudiant à une élève de Seconde qui apprenait son cours de maths par coeur alors qu'elle n'y pinait rien: elle se ramassait des tôles.
Un examen doit demander à l'élève de certes restituer les connaissances, mais également de les appliquer.

Et faudra m'expliquer pourquoi quelqu'un va aussitôt oublier quelque chose d'appris par coeur, alors qu'une personne qui ne l'apprendrait pas par coeur retiendrait mieux? C'est absurde.

La maîtrise d'un sujet, d'une thématique est strictement indissociable d'un socle de connaissance, je n'ai jamais constaté l'inverse. Et les personnes qui maîtrisent parfaitement un sujet en ont une connaissance encyclopédique.
#4397385
Plariste le Revanite a écrit :
12 janv. 2018, 17:52
Le résultat étant que bientôt on aura plus de game designer avec 3 ans d'expérience minimum de libre. Bien que dans les grosse production les game designer n'utilise même pas des outils de design simplifié, ceux qui désignent les maps le graphismes etc ne sont juste que des hommes machines, même s'ils gardent quelques décisions dans leur choix artistiques etc.... Ils restent limités dans ces choix.
ils se rabattrons alors sur les jeunes
vous pouvez aussi avoir des boites challengers, startups qui seront moins frileuses.
il y a aussi les stages, les apprentis qui permettent de mettre un pied dans l'entreprise, nous les embauchons généralement
et les sociétés de services
#4397467
Stages back +6, ou bien le dada habituel les entreprises se font des stockpiles de mains d’œuvre :( .
Failli avoir un job une fois mais j'avais envoyé le truque de mon Iphone que je venais d'avoir et j'étais plutôt pc, j'avais pas l'habitude d'utiliser un Iphone pour écrire alors le type m'a demandé si j'étais dyslexique et ne m'a plus jamais répondu.
Reste plus qu'a rentré dans les légions de modeurs et de vrai indé indé pas studio indé, l'indépendnat hardcore.
Nous dans l'industrie du jeu vidéo nos armées de chômeurs bossent gratuitement ! Et si les entreprise font souvent appelle aux services de moders ou autre, elle pense bien à mettre des restriction sur le moding, pour pouvoir relâcher leur DLC, leur skins etc sans que les modeurs ne vienne leur faire trop de concurrence. Je vous jure les entreprises flippent des gas qui bossent plus dûr qu’eux gratos, juste parce-qu’ils aiment bidouiller, créer des truques etc, ça leur fait certes envie, mais ça leur fout plus les chocottes.

Dans l'industrie du divertissement on rêve du salaire universel, combiné aux crundfunding. L'explosion artistique que ça serait. Au niveau de la consommation et production.


@Haaa!!!
L'EN demande de moins en moins aux élèves d'apprendre des choses par coeur.
Et depuis quand peut-on réussir un contrôle des connaissances sérieux en apprenant par coeur? J'ai donné quelques cours particuliers quand j'étais étudiant à une élève de Seconde qui apprenait son cours de maths par coeur alors qu'elle n'y pinait rien: elle se ramassait des tôles.
Un examen doit demander à l'élève de certes restituer les connaissances, mais également de les appliquer.
Je m’adressais à un niveau au ras des pâquerette si vous voulez du plus haut niveau de critique avancez dans le débât.

Les résultat du bac sont la preuve pour moi d'effort de l'EN en la matière.

Bon on est loin des exercices de robinet alambiqué et chronophages d’antan. Mais d'un certain point de vu c'est peut-être mieux ainsi.
Certes ces exercices demandaient une niveau d'application plus poussé, mais la constante maccabre s'effectue via le temps aussi. Certains bon élèves sont lent à écrire etc etc etc.... Les problèmes que ça peut engendrer sont obvious.

@Tirésias
Les réflexions anarchistes sur la société, on se doute déjà un peu de leur niveau... :lol:
Oui ils veulent qu'on soit comme le liberia, la loi de la jungle quoi. Je sais mais leur analyses ne sont pas si connes que ça.
https://www.youtube.com/channel/UCC3L8Q ... BC252GHy3w
fais attention ce mec est bords de te faire avaler l'idéologie des races et c'est un expert pour justifier la propriété privée lorsqu'elle devient dur à justifier.
https://en.wikipedia.org/wiki/Stefan_Molyneux
Pas un mec recommandable, mais si on veut du débat contrairement à d'autre il est pas mal.
Mais si le système de notation n'est jamais très fiable, il reste le seul moyen de mesurer, et donc de sélectionner ceux qui ont le talent et ceux qui n'en ont pas, et ceci quelle que soit la discipline, en maths, en physique, en littérature, en droit ou en matières artistiques. On peut le critiquer, l'améliorer, mais jamais le remplacer.
Alors de 1 je vous invites à lire ce que j'ai dis à Daniel 11 janv. 2018, 22:44
Et si possible suivez toute la discussion.

Suprême takia Des imams vont publier une tri[…]

On peut admettre qu'il existe une gestion de l'[…]

Si ces guignols identitaires pensent qu'avec c[…]

@GTH Les Israéliens sont pas mal auss[…]