Le plus important forum indépendant de discussions politiques. Commentez l'actualité, participez aux débats sur les réformes et les lois.

Ici la section pour discuter des résultats & conséquences de la présidentielle

Modérateur : Équipe de modération

#4309328
le chibani a écrit :
15 juil. 2017, 08:48
Un militaire ferme sa gueule et obéit. S'il a quelque chose à dire, il s'adresse directement à son supérieur, ce que, à ma connaissance, le Général de Villiers n'a pas fait. "Fermez le ban".
Le problème est que Macron connaît beaucoup moins les armées et et leurs besoins que le Chef d'état-major des armées d'où la réaction de ce Chef. Etre un banquier ne fait pas forcément un bon chef des armées et s'il veut se montrer à la hauteur, ce n'est pas par l'insulte à un haut gradé de l'armée que Macron se montre en vrai chef. Au contraire, par ses paroles Macron ne montre que de l'autoritarisme pas de l'autorité.
[...] C'est en quelque sorte à domicile que Villiers s'est fait recadrer. Devant ses pairs, devant les siens. Par les mots utilisés ensuite : pas digne, je n'ai besoin de nulle pression et de nul commentaire, rappel au sens du devoir et de la réserve. Et bien sûr ce je suis votre chef qui sonne comme une injonction à rentrer dans le rang séance tenante. C'est vrai, le président de la République est le chef des armées. On se souvient, autour d'un même 14 Juillet, Jacques Chirac rappelant à propos de son ministre des Finances, un certain Nicolas Sarkozy, qu'en matière de budget militaire je décide, il exécute. Mais alors, on était dans le rapport de forces politiques. Là, c'est le lien hiérarchique qui est rappelé. Et on a du mal à imaginer que ce qui est à proprement parler une humiliation ne soit pas intentionnel. [...] »
phoenix42 a/ont remercié ça
#4309335
Aveu de faiblesse de Macron clairement. Quand un ministre conteste le budget (comme l'avait fait Sarkozy en 2004) et qu'il se fait recadrer un certain 14 juillet, c'est le président qui en ressort renforcer car le ministre n'est pas tenu "par l'institution" au devoir de réserve. Un ministre contestataire, on en avait l'habitude. Mais on savait qu'il allait forcément appliquer ce que le président allait lui dire après un recadrage médiatique (ou démissionner).

Là on s'attaque à une institution silencieuse qui ramasse ce type de restriction depuis des décennies sans broncher. Les présidents successifs mettent en danger nos militaires par ce comportement honteux. Macron avait promis une hausse budgétaire il y a quelques semaines. Or il a cédé aux pressions de Bruxelles, de Berlin (et des énarques) en tapant sans état d'âme sur une ambulance déjà sur les jantes. Renoncement et mensonge devant une institution certes silencieuse mais où l'honneur (et la parole) sont des symboles importants. Le général a parlé (en sortant de sa réserve) mais ce type de réaction présidentielle est une honte pour Macron dans ce contexte.
#4309341
Lanot a écrit :
15 juil. 2017, 13:59
Macron connaît beaucoup moins les armées et et leurs besoins que le Chef d'état-major des armées (Katou)
Surtout que Macron n'a fait (à ma connaissance) aucun service militaire... Contrairement à Hollande, qui a eu au moins le mérite de le faire volontairement !
A l'époque de Hollande le SN était obligatoire.

Macron né en 1977 aurait du le faire également.
#4309357
Le député Nicolas Dupont-Aignan (Debout la France) a jugé "indigne, mesquin et vexatoire" le fait qu'Emmanuel Macron se soit "permis d'admonester publiquement" le chef d'Etat-major Pierre de Villiers, sur fonds de tensions budgétaires.

"Le 13 juillet, M. Macron s'est permis d'admonester publiquement le chef d'Etat-major, le général de Villiers, qui avait eu l'audace de s'insurger contre les coupes d'au moins 850 millions d'euros dans le budget de la Défense", écrit vendredi M. Dupont-Aignan dans un communiqué intitulé "Indigne, mesquin et vexatoire".

"Le général de Villiers, héros de la guerre du Kosovo, est pleinement dans son rôle quand il rappelle, devant la commission de la Défense, que +beaucoup de jeunes sous-officiers n'arrivent même plus à se loger+", poursuit l'ancien candidat à la présidentielle.

"M. Macron a rappelé le général à son rôle de réserve. Mais qu'a donc fait le général ? A-t-il convoqué une conférence de presse ? Nullement. A-t-il donné une interview fleuve à une presse à sensation ? Pas du tout. Il a simplement répondu aux questions de la commission de la Défense. D'ailleurs le président de cette commission (Jean-Jacques Bridey, NDLR), pourtant député LREM, a soutenu le général de Villiers dans sa démarche", écrit encore M. Dupont-Aignan.

"Si une personne a lamentablement manqué à son devoir de réserve, c'est bien le président Macron. Une fois de plus, par arrogance et suffisance, il s'est transformé en ce 14 juillet en petit +chef des armées+ qui humilie des hommes qui risquent leur vie pour la France", s'insurge le député de l'Essonne.

"Je soutiens totalement le général de Villiers dans son action. Nos armées et nos soldats ont besoin de financement suffisant si la France souhaite gagner la guerre contre le terrorisme, préserver son indépendance nationale et son rang de grande puissance aux yeux du monde entier", conclut-il.
http://www.lepoint.fr/politique/armees- ... 254_20.php
#4309358
Emain a écrit :
15 juil. 2017, 12:37
le chibani a écrit :
15 juil. 2017, 08:48
Un militaire ferme sa gueule et obéit. S'il a quelque chose à dire, il s'adresse directement à son supérieur, ce que, à ma connaissance, le Général de Villiers n'a pas fait. "Fermez le ban".
Non, il a un devoir de contester des décisions débiles.
Oui Emain ! On peut/doit contester des décisions que l'on estime débiles. Un militaire en réfère alors à sa hiérarchie et demande à être relevé de son commandement si une solution (éventuellement négociée) ne lui donne pas satisfaction.
#4309362
katou a écrit :
15 juil. 2017, 13:26

Le problème est que Macron connaît beaucoup moins les armées et et leurs besoins que le Chef d'état-major des armées d'où la réaction de ce Chef. Etre un banquier ne fait pas forcément un bon chef des armées et s'il veut se montrer à la hauteur, ce n'est pas par l'insulte à un haut gradé de l'armée que Macron se montre en vrai chef. Au contraire, par ses paroles Macron ne montre que de l'autoritarisme pas de l'autorité.
Il est bien évident que Macron n'a pas les connaissances militaires d'un CEMA. Il a, pour l'épauler dans sa tâche, de nombreux conseillers. De plus, il est le chef des armées et seul à être habilité à appuyer sur le bouton rouge de l'apocalypse.
Le CEMA ne devait pas mettre en cause l'autorité (militaire) du Pdt. de la République en sortant de son devoir de discrétion. (de plus en se laissant aller à une expression triviale) . Il s'est fait recadré devant ses pairs. C'est peut-être discutable - aveu de faiblesse ou autoritarisme - mais pour moi, et quelques soient les arguments sans doute sensées du Général, je ne condamnerai pas le Pdt. Macron
#4309364
le chibani a écrit :
15 juil. 2017, 16:35
katou a écrit :
15 juil. 2017, 13:26

Le problème est que Macron connaît beaucoup moins les armées et et leurs besoins que le Chef d'état-major des armées d'où la réaction de ce Chef. Etre un banquier ne fait pas forcément un bon chef des armées et s'il veut se montrer à la hauteur, ce n'est pas par l'insulte à un haut gradé de l'armée que Macron se montre en vrai chef. Au contraire, par ses paroles Macron ne montre que de l'autoritarisme pas de l'autorité.
Il est bien évident que Macron n'a pas les connaissances militaires d'un CEMA. Il a, pour l'épauler dans sa tâche, de nombreux conseillers. De plus, il est le chef des armées et seul à être habilité à appuyer sur le bouton rouge de l'apocalypse.
Le CEMA ne devait pas mettre en cause l'autorité (militaire) du Pdt. de la République en sortant de son devoir de discrétion. (de plus en se laissant aller à une expression triviale) . Il s'est fait recadré devant ses pairs. C'est peut-être discutable - aveu de faiblesse ou autoritarisme - mais pour moi, et quelques soient les arguments sans doute sensées du Général, je ne condamnerai pas le Pdt. Macron
le général n'a rien fait sinon répondre aux questions de la Commission! les fuites ne viennent manifestement pas de lui! donc Macron l'a recadré injustement! Il ne supporte pas la moindre contradiction, c'est un enfant gâté! le soutenir inconditionnellement est faire preuve d'aveuglement. c'est ton poulain, d'accord, mais tu peux tt de même noter les erreurs qu'il fait...
#4309368
Le pouvoir peut monter à la tête et le président français a énormément de pouvoirs. Pour ne pas agir en autocrate, il faut savoir garder la tête froide et de toute évidence Macron ne sait pas le faire, dès qu'il se sent critiqué, il réagit de façon démesurée. Macron aurait dû ne pas répliquer dans l'immédiat mais s'entretenir rapidement avec Pierre de Villiers et après s'exprimer sur ce sujet.
Les restrictions budgétaires ne doivent pas atteindre le budget de l'armée surtout quand on est en état de guerre.
#4309370
Emain a écrit :
15 juil. 2017, 14:15
Lanot a écrit :
15 juil. 2017, 13:59
Macron connaît beaucoup moins les armées et et leurs besoins que le Chef d'état-major des armées (Katou)
Surtout que Macron n'a fait (à ma connaissance) aucun service militaire... Contrairement à Hollande, qui a eu au moins le mérite de le faire volontairement !
A l'époque de Hollande le SN était obligatoire.

Macron né en 1977 aurait du le faire également.
Sauf qu'il a fait des études après 18 ans et donc aurait du le faire vers 1999/2000, le SM était déjà suspendu à ce moment.
Je l'ai fait en 88/89 (né en 66).
#4309379
katou a écrit :
15 juil. 2017, 17:14
Les restrictions budgétaires ne doivent pas atteindre le budget de l'armée surtout quand on est en état de guerre.
Nous ne sommes pas en état de guerre. C'est un slogan lancé par Hollande
En réalité, notre sol n'est pas attaqué, si ce n'est par une poignée de terroristes, contre lesquelles les moyens de lutter ne sont actuellement pas adaptés.
#4309386
CHRISTIANNE a raison, trop c'est trop ....

J'ai la conviction, qu'un jour viendra, peut-être plus vite que l'on ne pense, où le bon sens et le courage des militaires triompheront de l'incurie d'élus par défaut, aussi incompétents qu'ils sont imbus de leur personne (des enfants gâtés de l'après guerre nourris à l'américanisme).
Le dispensé de service militaire est aujourd'hui le chef, du chef d'Etat Major. [smilie=icon_smile068.gif]

Assistera t-on un jour au retour d'un général aux affaires, comme de Gaulle où comme ceux de la révolution des oeillets.
#4309405
katou a écrit :
15 juil. 2017, 17:14
Le pouvoir peut monter à la tête et le président français a énormément de pouvoirs. Pour ne pas agir en autocrate, il faut savoir garder la tête froide et de toute évidence Macron ne sait pas le faire, dès qu'il se sent critiqué, il réagit de façon démesurée. Macron aurait dû ne pas répliquer dans l'immédiat mais s'entretenir rapidement avec Pierre de Villiers et après s'exprimer sur ce sujet.
Les restrictions budgétaires ne doivent pas atteindre le budget de l'armée surtout quand on est en état de guerre.
et surtout quand on connait l'état du matériel de l'armée française!
#4309407
COMPRENDRE a écrit :
15 juil. 2017, 18:51
CHRISTIANNE a raison, trop c'est trop ....

J'ai la conviction, qu'un jour viendra, peut-être plus vite que l'on ne pense, où le bon sens et le courage des militaires triompheront de l'incurie d'élus par défaut, aussi incompétents qu'ils sont imbus de leur personne (des enfants gâtés de l'après guerre nourris à l'américanisme).
Le dispensé de service militaire est aujourd'hui le chef, du chef d'Etat Major. [smilie=icon_smile068.gif]

Assistera t-on un jour au retour d'un général aux affaires, comme de Gaulle où comme ceux de la révolution des oeillets.
Son statut de chef des armées, donc des plus hauts gradés, n'est pas flagrant, sinon il n'aurait pas besoin de le rappeler. Un peu de modestie de sa part aurait eu plus fière allure!
On peut noter en même temps que ce président s'assied sur ce que pense la commission de parlementaires...Si ça a été divulgué, c'est parce que certains ont été choqués devant tant d'incurie
#4309414
Je ne pense pas, au contraire que l'armée se révoltera contre un chef qui assume visiblement avoir les plus grosses ....
Ils sont occupés en Afrique , loin du pays ...ça calme
Il faudrait pour çà des coupes sombres de Bercy pour les provoquer et Macron saura lâcher du lest à temps car il est plus malin qu'on ne le croit
#4309422
Le devoir de réserve ? Plus de 16 millions de français l'ont utilisé à la dernière élection présidentielle !
http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/art ... 55770.html
#4309432
Sauf qu'il a fait des études après 18 ans et donc aurait du le faire vers 1999/2000, le SM était déjà suspendu à ce moment.
Je n'y comprend plus rien : d'après le psychiâtre (au fait, comment dit-on "feuneu" en italien ? Fuonodo ? Fasicsta ?) il était plutôt question de viol et d'inceste (au moins symbolique).
Qu'est-ce que le sado-maso vient faire là-dedans, à présent ?
Le sado-maso, c'était pas plutôt le genre Chirac ? Si on songe à ses rapports successifs de Premier Ministre de Giscard puis de Mitterrand ? Le mec qui prend son pied être humilié d'autant plus qu'il ressent la jouissance de l'autre à le rabaisser, à le mettre minable ?
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 9

On fait ça avec l'équipe nationale, […]

https://youtu.be/W89_lwnql_M

Vous pouvez citer ici ou créer un autre suj[…]

Les apparences sont souvent trompeuses. Ouissem M[…]