Le plus important forum indépendant de discussions politiques. Commentez l'actualité, participez aux débats sur les réformes et les lois.

Ici la section pour discuter des résultats & conséquences de la présidentielle

Modérateur : Équipe de modération

#4263999
La consternation des Vénézuéliens de Paris face à Mélenchon.
Le candidat de la France insoumise érige le régime chaviste en modèle et a inscrit l'adhésion de la France à l'Alliance bolivarienne pour les Amériques dans son programme.
Alors que l'opposition vénézuélienne défile en masse dans les rues de Caracas pour demander l'organisation d'élections, de nombreux Vénézuéliens parisiens s'offusquent des déclarations de Jean-Luc Mélenchon sur leur pays. Ils dénoncent les contre-vérités exprimées par le candidat à la présidentielle. Dans un entretien accordé à Ouest France la semaine dernière, il déclarait: «Le Venezuela avait une politique sociale-démocrate. Personne n'a été exproprié. Il n'y a jamais eu de nationalisation non plus. J'ai soutenu Chavez contre l'agression des Américains. Et aujourd'hui le problème de ce pays, c'est d'abord la baisse du prix du pétrole. Je n'y suis pour rien!» «Six affirmations et quatre purs mensonges», déplore Jose Ocariz, qui vit en France depuis une quinzaine d'années.
Une alliance en train de péricliter
Par ailleurs, à une question sur France Info sur le point 62 du programme de Mélenchon qui prône l'adhésion de la France l'Alliance bolivarienne pour les Amériques (Alba), Clémentine Autain a montré qu'elle ne connaissait pas ce point du programme du candidat dont elle est la porte-parole. L'Alba est une organisation fondée par Hugo Chavez qui visait à créer des solidarités avec les pays latino-américains et caraïbes adhérents aux préceptes du socialisme du XXIe siècle (Cuba, Bolivie, Nicaragua, République dominicaine, Équateur, notamment).
Cette alliance est en train de péricliter. La rente pétrolière vénézuélienne ayant fondu, Caracas ne peut plus apporter son aide aux pays membres. La proposition d'adhésion de la France à cette alliance est pour le moins incongrue. «Le monde entier a montré sa solidarité avec l'opposition vénézuélienne et condamné l'attitude du pouvoir chaviste, explique Paula Osorio, en France depuis dix ans. Et Mélenchon continue à défendre un régime coupable de multiples violations des droits de l'homme. Chaque fois qu'il en parle, Mélenchon décrit Chavez comme un grand humaniste. Tout le monde sait que c'est faux. Il ment quand il dit qu'il n'y a pas eu d'expropriations. Il doit le savoir! Il est venu si souvent dans mon pays. Avec un menteur comme lui, il n'y a pas de discussion possible. Aujourd'hui, au Venezuela, des gens fouillent dans les poubelles pour trouver à manger.»
Consternation face aux «contre-vérités»
Pour Francisco Moreno, ancien cadre de PDVSA, le géant pétrolier appartenant à l'État vénézuélien, qui a quitté le pays au moment de la grande purge de la compagnie au début des années 2000, Mélenchon est «comme un mari trompé qui ne veut pas voir que sa femme lui est infidèle. Il nie la réalité alors qu'il la connaît. Il se ment à lui-même car il a trouvé dans son soutien à Chavez une part de romantisme qui le nourrit dans son combat politique. Mélenchon ne peut pas être un bon président s'il continue à vivre dans une utopie. Et pourtant de nombreux points de son programme me plaisent. Mais cet aveuglement sur mon pays est insultant pour tous les Vénézuéliens qui souffrent».
Jose Ocariz, qui se place plutôt à gauche, s'étonne lui aussi des «mensonges» de Jean-Luc Mélenchon. «Personne n'a été exproprié? Il suffit de taper «Expropiese» sur un moteur de recherche pour trouver de nombreux extraits des shows de télé réalité du colonel Chavez. Il s'agit d'humiliation publique, montrant des personnes réduites au silence à l'annonce en live de leur ruine car expropriés, suivie d'une salve d'applaudissements serviles.» ...
http://premium.lefigaro.fr/internationa ... enchon.php
wolfy a/ont remercié ça
#4264053
Je pense pas que Mélenchon soit assez haut pour se qualifier pour le second tour. Je pense qu'il aura un plafond de verre un peu comme Bayrou l'avait eu en 2007. Bien que l'orientation politique soit radicalement différente, toutes les surprises un peu inattendues à chaque élection arrivent dans ce type de situation. En somme, on savait qu'on allait pas gouverner mais maintenant qu'on se rapproche de l'éventuelle victoire au vu des scores qu'on nous promet, qu'est ce que l'on fait ? C'est là qu'il y a tergiversation des candidats et revirement vers des choses un peu plus classiques. C'est pourquoi Mélenchon commence son mea culpa sur l'Euro. Tout comme LE Pen essaie aussi de le faire pour éviter de faire peur.
#4264379
phoenix42 a écrit :
20 avr. 2017, 20:09
C'est pourquoi Mélenchon commence son mea culpa sur l'Euro.
Sa position n'a pas changé d'un iota sur le sujet.

Je suis tout ça depuis septembre-octobre. Le discours est toujours le même.
#4264867
katou a écrit :
20 avr. 2017, 19:28
La consternation des Vénézuéliens de Paris face à Mélenchon.
Le candidat de la France insoumise érige le régime chaviste en modèle et a inscrit l'adhésion de la France à l'Alliance bolivarienne pour les Amériques dans son programme.
vous déformez les faits
c'est purement une alliance économique, il n'est pas question d'appliquer le système politique chaviste à la France
certes c'est assez choquant de voir quelqu'un admirateur de ces régimes
si quelque part ils ont été plus redistributifs grâce à l'argent du pétrole, ils n'en ont pas profité pour développer l'économie, et le pays court à la ruine.
il doit y avoir aussi de la corruption, nos petites magouilles doivent faire amateur par rapport à eux
je ne vois pas trop ce que ces échanges économiques peuvent apporter aux deux parties, mais je n'ai pas d'opposition de principe à tout accord économique, ça dépend de son contenu

Le burger "Signature" à la sauce […]

L'utopie communisme possible?

donc c'est quand même des merdes libertic[…]

Pierre de Cluny, qui était alors apr&egra[…]

n'importe quoi, les frontières d'un &eacut[…]