Le plus important forum indépendant de discussions politiques. Commentez l'actualité, participez aux débats sur les réformes et les lois.

Réagissez aux prestations télévisées ou radiophoniques des hommes politiques, notifiez les émissions à ne pas rater, etc.

Modérateur : Équipe de modération

#4575208
@Cobrasse

57
Augmentation du SMIC (de 1 153 € net par mois à 1 300 € net par mois) – compensée par une baisse des cotisations – permettant une relance par la politique de la demande

Asselienau peut aller **** entre lui et merluche je vote merluch... Rien que pour l'emmerder.

La cotisation c'est le seul truque qui permet de lutter contre l'evasion fiscale (qui peut passer par l’investissement rentier ou investissement dans l'art competmps pour rien.)

c'est le suel truque qui nous permet de tailler dans le profit 39% du PIB Qui part majoritairement en fumé ou dans du casino..... Et de 'linvetissement non productif.
Fixation d’une nouvelle politique nationale agricole protectrice, qui donnera un coup d’arrêt à la disparition des agriculteurs et qui favorisera au contraire l’augmentation de leur nombre : objectif 600 000 agriculteurs en 2022
C'est de la connerie si on ne change pas les méthodes de production, comme passer à la sylviculture, qui serait plus productive, mais demanderait plus de qualification et de main d’œuvre.


Les grand services publiques à la Française (bloubiboulga publique/privée) c'est de la connerie, qui est là pour niquer les acquis du CNR ça été une usine à frique et à magouille.


47


Retour aux 22 régions de France métropolitaine d’avant la réforme Hollande et leur réduction au rang d’établissements publics régionaux comme avant la réforme Defferre de 1982Soit la suppression des 1 757 postes de conseillers régionaux.
Suppression des Régions.

Évincer les fonds d’investissement et les grands groupes de toutes les sociétés liées au service public. Retirer aux banques Goldman Sachs et JP Morgan Chase leur accès au marché du gaz en France.

Nationaliser les activités de Veolia et de Vivendi dans le domaine de l’adduction d’eau.

Nationaliser les sociétés d’autoroute.

Assurer la subordination des intérêts particuliers
à l’intérêt général
Réorganisation de la fonction publique avec?

Interdire les activités de lobbying et de trafic d’influence. Rendre illégales les entreprises de lobbying et de trafic d’influence, dont l’activité consiste à manipuler l’information ou à diffuser de fausses informations afin d’obtenir des pouvoirs publics des décisions contraires à la volonté démocratiquement exprimée par la nation.

En particulier, interdire la présence de tout organisme de lobbying dans les couloirs de l’Assemblée nationale.
Bon courage, seul une certaine égalité des salaires le permettrait. Car c'est un vœux pieux.
Mise en place effective de la séparation des activités de banque de dépôt et de banque d’affaires pour prévenir les crises financières systémiques et éviter l’aléa moral de la privatisation des profits et de la socialisation des pertes. Cela aidera aussi à réorienter les banques vers leur cœur de métier, qui doit être le financement de l’économie réelle, en particulier les prêts aux PME et aux TPE.

Mise en place de caisses d’investissement publiques financés par les cotisation pour palier ça?
Donner un cadre législatif aux activités des « clubs de réflexion »Tous les « think tanks » devront produire et rendre publiques, de façon précise, exhaustive et justifiée, toutes leurs sources de financement. Ces données exhaustives seront présentées en page d’accueil sur leur site Internet et sur toutes leurs publications.
La transparence en fait pas tout mais c'est déjà ça de pris...
#4575253
Je ne me pose pas la question de savoir qui doit faire le premier pas, parce que l'intérêt du pays prime sur les questions d"égos ou les intérêts partisans. Chacun doit effectivement prendre ses responsabilités. Asselineau a de réelles convictions en matière européenne et une authentique compétence en matière juridique, je constate simplement que l'isolement et l'appréciation que peut procurer l'entre soi au sein d'une formation réunissant des adhérents peut parfois nous faire oublier la situation.

L'UPR a, effectivement une légitimité à faire valoir les options qu'elle défend, mais la responsabilité et la réalité de l'exercice du pouvoir ne peut se satisfaire de la véracité des analyses, encore faut il, parfois accepter des concessions, des écha&nges afin de réunir une majorité susceptible de faire avancer les convictions auxquelles on croit. Or pour l'instant, ni Asselineau, ni Philippot ne sont en mesure d'entrer en masse au Parlement Européen et c'est le Rassemblement National qui profite de la situation, envoyant des élus dont on peut parfois s'interroger sur l'attachement à ces valeurs. Dès lors, bien qu'ayant des nuances, les convergences et les points d'accords existants, il est urgent de ne pas laisser l'audience à des néoconservateurs ou des libéraux conservateurs pour incarner l'alternative nationale à l'architecture fédérale que l'UPR dénonce. Si cette alternative crédible se lançait, je voterais pour elle et n'exclurait pas de m'engager plus avant, mais en l'était actuel des choses, entre les excès d'un clivage gauche droite devenu artificiel, des postures néo conservatrices éloignées des valeurs nationales et l'émiettement, les divisions de chapelles, on en sort plus !
#4575256
Jack Bristow a écrit : L'UPR a, effectivement une légitimité à faire valoir les options qu'elle défend, mais la responsabilité et la réalité de l'exercice du pouvoir ne peut se satisfaire de la véracité des analyses, encore faut il, parfois accepter des concessions, des écha&nges afin de réunir une majorité susceptible de faire avancer les convictions auxquelles on croit. Or pour l'instant, ni Asselineau, ni Philippot ne sont en mesure d'entrer en masse au Parlement Européen et c'est le Rassemblement National qui profite de la situation, envoyant des élus dont on peut parfois s'interroger sur l'attachement à ces valeurs. Dès lors, bien qu'ayant des nuances, les convergences et les points d'accords existants, il est urgent de ne pas laisser l'audience à des néoconservateurs ou des libéraux conservateurs pour incarner l'alternative nationale à l'architecture fédérale que l'UPR dénonce. Si cette alternative crédible se lançait, je voterais pour elle et n'exclurait pas de m'engager plus avant, mais en l'était actuel des choses, entre les excès d'un clivage gauche droite devenu artificiel, des postures néo conservatrices éloignées des valeurs nationales et l'émiettement, les divisions de chapelles, on en sort plus !
Il faudrait qu'il établisse une démocratie conforme à la définition de Paul Ricœur pour gérer certains problèmes, ou avoir le programme du parti soumis à des décisions et délibération démocratiques tel que Paul Ricœur les conçoit.


Par contre il ne faut pas voter pour des pourris comme lepen ou merluchon je déconnais j'ai le PRCF si asselienau ne rectifie pas ça.
#4575792
Asselineau diffuse des analyses pertinentes, détaille avec précision et compétence des textes qui fournissent les explications sur les véritables causes de la situation dans laquelle se trouve la France. Autant sa démarche de constituer une formation politique et de se doter d'un projet alternatif est saine et s'inscrit dans le débat démocratique, autant ile st nécessaire aujourd'hui de tenir compte de la réalité politique, médiatique et citoyenne. Son audience, malgré ses nombreuses conférences, reste insuffisante, alors que ses compétences sont requises. Dès lors je repose ma question pourquoi ne pas accepter les accords en terme de projets notamment sur les questions européennes afin d'être en situation d'avoir une existence politique dans l'enceinte du Parlement Européen et de bénéficier d'une visibilité supérieure ?

Concernant la remise en cause de l'UPR, sujet du topic, je ne vois pas bien sur quels points, autres que celui de la stratégie politique, l'UPR devrait se remettre en question puisque cette formation dispose d'un vrai positionnement et d'un projet qui soit réellement alternatif à la politique menée depuis des décennies et dont les arguments contradictoires sont souvent jugés et caricaturés par les médias dans le but de le sdiscréditer sans en accepter les confrontations !
#4575795
Jack Bristow a écrit :Asselineau diffuse des analyses pertinentes,
Dans une certaine limite maintenant je suis capable de faire pareille et d'être plus pertinent que lui, et je suis capable de le recorriger. Je en l'étais pas quand je me susi inscris ici.. Mais mes miettes de formation ML me permettent de tenir le coup.

Il en remet pas assez en cause le capitalisme je trouve, pou moi OTAN, EU, euro, et Bourgeoisie eurotalantiste c'est al même chose, et la bourgeoisie c'est lié au capitalisme.

Concernant le parlement européen c'est un piège à con, le parlement européen corromps les politiques mêmes les plus honnêtes, et légitime l'UE.
#4575798
Plariste le Revanite a écrit :
17 déc. 2018, 00:28
Jack Bristow a écrit :Asselineau diffuse des analyses pertinentes,
Dans une certaine limite maintenant je suis capable de faire pareille et d'être plus pertinent que lui, et je suis capable de le recorriger. Je en l'étais pas quand je me susi inscris ici.. Mais mes miettes de formation ML me permettent de tenir le coup.

Il en remet pas assez en cause le capitalisme je trouve, pou moi OTAN, EU, euro, et Bourgeoisie eurotalantiste c'est al même chose, et la bourgeoisie c'est lié au capitalisme.

Concernant le parlement européen c'est un piège à con, le parlement européen corromps les politiques mêmes les plus honnêtes, et légitime l'UE.
C'est même "un dîner de con" comme le film, les plus honnêtes se font manipuler ou diluer dans la masse de la représentation, le seul intérêt est de nature égoïste, car on y mange bien, la soupe est bonne, mais on n'y infléchit rien.
#4575870
Plariste le Revanite a écrit :
15 déc. 2018, 20:51
57
Augmentation du SMIC (de 1 153 € net par mois à 1 300 € net par mois) – compensée par une baisse des cotisations – permettant une relance par la politique de la demande
Asselienau peut aller **** entre lui et merluche je vote merluch... Rien que pour l'emmerder.

La cotisation c'est le seul truque qui permet de lutter contre l'evasion fiscale (qui peut passer par l’investissement rentier ou investissement dans l'art competmps pour rien.)
Nanani prout ... Tu peux arrêter de jouer le gamin s'il te plait :roll: .

Déjà l'évasion fiscale c'est environ 80 milliards chaque année, donc non les cotisations n'empêchent nullement l'évasion !

Ensuite qui est le plus employeur de France ? Est-ce eux qui profitent de l'évasion fiscale ?

Donc augmenter le Smic en limitant l'impact sur les entreprises qui embauchent me semble une bonne mesure lorsque l'on veut relancer le bien-être des gens et leur pouvoir d'achat pour consommer français [smilie=icon_smile040.gif] . Quand la situation sera redevenue pérenne on pourra revoir cela, pour l'instant, peu d'entreprise peuvent se permettre d'augmenter le salaire de leurs employés au SMIC, car pour un patron il faut compter double, une augmentation de 250€ brut, c'est en réalité 500€ pour le patron [smilie=icon_smile040.gif] .
c'est le suel truque qui nous permet de tailler dans le profit 39% du PIB Qui part majoritairement en fumé ou dans du casino..... Et de 'linvetissement non productif.
De quoi tu parles ???
Fixation d’une nouvelle politique nationale agricole protectrice, qui donnera un coup d’arrêt à la disparition des agriculteurs et qui favorisera au contraire l’augmentation de leur nombre : objectif 600 000 agriculteurs en 2022
C'est de la connerie si on ne change pas les méthodes de production, comme passer à la sylviculture, qui serait plus productive, mais demanderait plus de qualification et de main d’œuvre.


Les grand services publiques à la Française (bloubiboulga publique/privée) c'est de la connerie, qui est là pour niquer les acquis du CNR ça été une usine à frique et à magouille.
Si tu avais écoutez les propositions de l'UPR, tu ne parlerais pas à tort et à travers ! L'UPR a déjà clairement mis en avant une agriculture respectueuse de l'environnement (permaculture et autres !) :

https://www.upr.fr/tag/agriculture/

Quand aux services publics et les infrastructures d'utilité publique l'UPR est clair là dessus : renationalisation (non présence du privé !).
Réorganisation de la fonction publique avec?
Logique et besoin [smilie=icon_smile040.gif] .
Bon courage, seul une certaine égalité des salaires le permettrait. Car c'est un vœux pieux.
C'est quoi le rapport avec le trafic d'infuence [smilie=icon_smile035.gif] .
Mise en place de caisses d’investissement publiques financés par les cotisation pour palier ça?
Contactes l'UPR pour avoir une réponse à ta question ;) .
#4575881
Jack Bristow a écrit :
16 déc. 2018, 00:04
Je ne me pose pas la question de savoir qui doit faire le premier pas, parce que l'intérêt du pays prime sur les questions d"égos ou les intérêts partisans. Chacun doit effectivement prendre ses responsabilités. Asselineau a de réelles convictions en matière européenne et une authentique compétence en matière juridique, je constate simplement que l'isolement et l'appréciation que peut procurer l'entre soi au sein d'une formation réunissant des adhérents peut parfois nous faire oublier la situation.
Soyons clair !

Qui a créé il y a 11 ans un parti politique en ne partant de rien ?

Qui a depuis 11 ans toujours tenu le même discours et les mêmes analyses ?

Qui depuis 11 ans a prouvé que plus le temps passait plus les révélations faites se vérifiaient ?

Qui est venu faire du plagiat de ses analyses ?

Qui a présenté plus de 570 candidats aux législatives ?

Qui à le site web le plus consulté de tous les partis politiques en France ?

Qui à la chaîne youtube politique la deuxième plus consultée de France ?

Qui rassemble au sein de son parti des personnes issues de la FI, du FN, de l'UMP, du PCF ... ?

Qui collent des centaines, des milliers d'affiches à travers toute la France ?

Qui fait des conférences sur l'intégralité du territoire et en grand nombre ?

...

Il y a un moment où il faut arrêter le délire, non ?
L'UPR a, effectivement une légitimité à faire valoir les options qu'elle défend, mais la responsabilité et la réalité de l'exercice du pouvoir ne peut se satisfaire de la véracité des analyses, encore faut il, parfois accepter des concessions, des écha&nges afin de réunir une majorité susceptible de faire avancer les convictions auxquelles on croit.
L'UPR, du moins Asselineau avait demandé un débat avec Philippot, lequel n'est jamais venu [smilie=icon_smile040.gif] .

Poses-toi donc la question de savoir dans ce cas pourquoi ce n'est pas Philippot qui avant de créer un parti après s'être fait virer du FN, n'est pas venu dialoguer avec l'UPR ???

Ceux qui font confiance à Philippot n'ont donc pas compris, qu'il n'était justement pas un homme digne de confiance, car ces actes ne reflète aucunement ses propos [smilie=icon_smile034.gif] .
les divisions de chapelles, on en sort plus !
Mais qui les créé, si ce n'est des philippot qui créé en 2017 sont partis, au lieu de s'allier avec les autres ... Tout cela par opportunisme !

Seul Asselineau a de la légitimité que ce soit clair [smilie=icon_smile040.gif]
#4575889
Jack Bristow a écrit :
17 déc. 2018, 00:23
Dès lors je repose ma question pourquoi ne pas accepter les accords en terme de projets notamment sur les questions européennes afin d'être en situation d'avoir une existence politique dans l'enceinte du Parlement Européen et de bénéficier d'une visibilité supérieure ?
C'est à dire, où veux-tu en venir ?

https://upr-59.fr/videos/peut-on-encore ... mbre-2018/
Concernant la remise en cause de l'UPR, sujet du topic, je ne vois pas bien sur quels points, autres que celui de la stratégie politique, l'UPR devrait se remettre en question puisque cette formation dispose d'un vrai positionnement et d'un projet qui soit réellement alternatif à la politique menée depuis des décennies et dont les arguments contradictoires sont souvent jugés et caricaturés par les médias dans le but de le sdiscréditer sans en accepter les confrontations !
La stratégie politique ne se fera pas au détriment de notre charte, que ce soit clair ;)
#4575893
Plariste le Revanite a écrit :
17 déc. 2018, 00:28
Dans une certaine limite maintenant je suis capable de faire pareille et d'être plus pertinent que lui, et je suis capable de le recorriger. Je en l'étais pas quand je me susi inscris ici.. Mais mes miettes de formation ML me permettent de tenir le coup.
La modestie dans toute sa splendeur :roll:
Il en remet pas assez en cause le capitalisme je trouve
Il la remet suffisamment en cause, pour que ce Samedi encore à St Cyr pour une conférence il en rappelle les maux qui se répercutent à l'échelle mondiale [smilie=icon_smile040.gif] .

Encore une fois, M. ausavoirabsolu se trompe :roll:
Concernant le parlement européen c'est un piège à con, le parlement européen corromps les politiques mêmes les plus honnêtes, et légitime l'UE.
Nigel Farage :roll:

Le but est d'avoir une tribune pour dénoncer l'UE, quoi de mieux que de le faire au sein du parlement européen [smilie=icon_smile040.gif]
#4575951
Cobrasse a écrit : Déjà l'évasion fiscale c'est environ 80 milliards chaque année, donc non les cotisations n'empêchent nullement l'évasion !
L'argent prélevé en amont ne peut pas être défiscalisé contrairement à l'argent prélevé en aval. Ni partir en pologne etc etc etc.... S'il a un trou dans al sécu c'est aussi parce que 39% du PIB revient au profit, et que les plus riches sont les plus à même d'acheter des œuvres d'arts etc etc etc...

De plus ça fait des lustres et des lustres qu'on brosse les employeurs dans le sens du poil et que ça ne sert à rien.

Les patrons n'ont qu'à augmenter le coût de leur marchandise quitte à être moins compétitif.
Cobrasse a écrit :De quoi tu parles ???
Le partage des richesses au début grâce au CNR, c'était 30/70 30% profit 70% salaire (brute) une étude à été faîtes par des potes à Hamon, c'est même reconnue comme étant vrai par Washington, donc c'est ultra soft c'est pas un délire de communistes rute.
Le partage des richesses à reculé de 10 points c'est à dire qu'on est passé de 30/70 à 40/60 39/61 pour être excate.

Parcequ'il y a des enflures qui ont gelé l'augmentation des cotisations et détruisent méthodiquement les acquis du CNR, que la sécu a un trou abyssal. Bah oui de base ce qui fiance la sécu ce sont les cotisations par les impôts, donc maintenant si les arrêts maladies sont à la charge de l'employeur, c'est à cause de la diminution de cotisations....

Nous avons tout intérêt à payer nos cotisations..

Je pense même qu'on devrait créer des caisses de sécurité économique, pour être sûr que l’investissement va dans du productif. Car oui les titres de propriété lucratives il faut le dire c'est de la rente et de l'argent gaspillé, surtout en cas de crise. (Car pour les reconvertir en flouze faut les vendre et pour les vendre faut qu'il y ait assez de richesses produites, ce qui n'est pas le cas en crise, donc tu touches 0) Et quand tu fais ta retraites par capitalisation tu touches 0.

Bah oui quand tu donne tes 100€ boules à ton banquier il ne le met pas dans un frigo, que ça soit une assurance vie ou autre, t'es 100 boules il va les jouer en bourse, et il aura le droit de considérer que tu lui en a donné 900. Et il va les convertir en titres de propriété lucrative, notamment des actions. l'argent qui va être dégagé pour que le banquier puisses te produire un bonus, est fait sur le dos de ceux qui bossent. Car les titres de propriété lucrative c'est de la RENTE.
Et comme tu ne va pas acheter ton pain avec des actions... Comme dit plus haut s'il n'y a pas assez de richesse produite...... Tu pourras toujours te torcher le ***.


Il faut donc augmenter les cotisation pour payer les retraites, ainsi qu’augmenter la productivité pour alléger le poids des retraites sur le PIB. (Oui car il y aura moins d'actif et plus d'inactif. Et les MEDEF Et tous ces **** Nous dise HOLALALALALA la répartition c'est mort.)
Cobrasse a écrit : Logique et besoin [smilie=icon_smile040.gif] .
S'il défigure encore un seul acquis du CNR..... J'espère qu'on a à peu prêt les même idées.
Cobrasse a écrit : C'est quoi le rapport avec le trafic d'infuence [smilie=icon_smile035.gif] .
Supposons qu'on propose déjà de retirer la rente
Bah en faîtes on va dire que monsieur qui gagne une tonne grâce à la rente, bah lui il a une tonne de temps libre, ils peut s'instruire s'éduquer, et comme il a du frique peut payer des études à ses gosses, mais aussi s'acheter des politicards des médias etc etc etc etc....

Si le peuple se casse les dents contre une minorité, c'est une la minorité a des moyens intellectuels et financiers supérieurs.

Si on retire ce genre de privilège rentier, et bien il restera des salaires à 500 000 boules, ceux-là ne seront pas obligé de bosser 12 mois sur 12. Ni 7/7..... Donc ça reveint un peu au même...
#4576067
Plariste le Revanite a écrit :
17 déc. 2018, 12:33
L'argent prélevé en amont ne peut pas être défiscalisé contrairement à l'argent prélevé en aval. Ni partir en pologne etc etc etc.... S'il a un trou dans al sécu c'est aussi parce que 39% du PIB revient au profit, et que les plus riches sont les plus à même d'acheter des œuvres d'arts etc etc etc...
Certes, mais dès fois prélevé l'argent en amont n'est pas très juste, je te laisse deviner pourquoi [smilie=icon_smile040.gif] .
De plus ça fait des lustres et des lustres qu'on brosse les employeurs dans le sens du poil et que ça ne sert à rien.
Ça fait surtout des lustres que les prélèvements pour ceux qui restent dans des structures modestes sont de plus en plus élevés, et que leur marge de manœuvre diminue [smilie=icon_smile040.gif] .
Les patrons n'ont qu'à augmenter le coût de leur marchandise quitte à être moins compétitif.
Donnent leur une corde ça ira plus vite ... Ou alors ils se foutront tous au chômage et il n'y aura plus un seul artisant ou TPE/TPI, PME/PMI en France, ainsi on aura 60% de chômage ... Un bel avenir que tu nous promets là, on voit que tu n'as jamais travaillé ou eu ta boîte :roll: !
Le partage des richesses au début grâce au CNR, c'était 30/70 30% profit 70% salaire (brute) une étude à été faîtes par des potes à Hamon, c'est même reconnue comme étant vrai par Washington, donc c'est ultra soft c'est pas un délire de communistes rute.
Pour les petits structures c'est du suicides, point, non négociable ! Pour les multinationales l'optimal serait 1/3 profits, 1/3 réinvestissements et 1/3 salaires !
Parcequ'il y a des enflures qui ont gelé l'augmentation des cotisations et détruisent méthodiquement les acquis du CNR, que la sécu a un trou abyssal. Bah oui de base ce qui fiance la sécu ce sont les cotisations par les impôts, donc maintenant si les arrêts maladies sont à la charge de l'employeur, c'est à cause de la diminution de cotisations....

Nous avons tout intérêt à payer nos cotisations..
Oui dans une certaine mesure, pour l'instant vu l'état de la France, il faudrait d'abord un coup de pouce à tout ce qui n'est pas multinationale et très grosses entreprises. Le coiffeur du coin, lui serait content de pouvoir versé plus à ses salariés et lui par la même occasion d'améliorer son investissement et qui sait agrandir son salon et/ou embaucher une personne supplémentaire si besoin !
Bah oui quand tu donne tes 100€ boules à ton banquier il ne le met pas dans un frigo, que ça soit une assurance vie ou autre, t'es 100 boules il va les jouer en bourse, et il aura le droit de considérer que tu lui en a donné 900. Et il va les convertir en titres de propriété lucrative, notamment des actions. l'argent qui va être dégagé pour que le banquier puisses te produire un bonus, est fait sur le dos de ceux qui bossent. Car les titres de propriété lucrative c'est de la RENTE.
Et comme tu ne va pas acheter ton pain avec des actions... Comme dit plus haut s'il n'y a pas assez de richesse produite...... Tu pourras toujours te torcher le ***.
D'où la séparation des banques de dépôts, des banques d'investissement !
Il faut donc augmenter les cotisation pour payer les retraites, ainsi qu’augmenter la productivité pour alléger le poids des retraites sur le PIB. (Oui car il y aura moins d'actif et plus d'inactif. Et les MEDEF Et tous ces **** Nous dise HOLALALALALA la répartition c'est mort.)
NON et NON !
Supposons qu'on propose déjà de retirer la rente
Bah en faîtes on va dire que monsieur qui gagne une tonne grâce à la rente, bah lui il a une tonne de temps libre, ils peut s'instruire s'éduquer, et comme il a du frique peut payer des études à ses gosses, mais aussi s'acheter des politicards des médias etc etc etc etc....
Je répète, c'est quoi le rapport entre égalité des salaires et trafic d'influence ???
#4576198
Cobrasse a écrit : Donnent leur une corde ça ira plus vite ... Ou alors ils se foutront tous au chômage et il n'y aura plus un seul artisant ou TPE/TPI, PME/PMI en France, ainsi on aura 60% de chômage ... Un bel avenir que tu nous promets là, on voit que tu n'as jamais travaillé ou eu ta boîte :roll: !
Bon salaire à la qualification de friot alors. Ou au pire, on les subventionne grâce aux cotisations. Je t'invites à regarder le modèle des SCOPs... C'est là tout l’enjeu des caisses de sécurité économique.
Cobrasse a écrit :Pour les multinationales l'optimal serait 1/3 profits, 1/3 réinvestissements et 1/3 salaires !
Tu viens me sortir l'arnaque à Sarkozy..... 50/50 Encore 10 point en moisn dans le partage des richesses ! Tu réalises que les profits c'est distribué à une minorité beaucoup moins nombreuses que les salariés....? et que cette ragent peuvent le dépenser où il veulent !
Cobrasse a écrit :des banques d'investissement !
Pourquoi avoir des banques d’investissement? Quand nous pouvons socialiser la valeur de l’investissement?! Les travailleurs de pays produisent la richesse pour nous permettre d’investir sans passer par le chantage des prêts rentiers des banques, va dans un SCOP, tu verra, ça change des banquiers du salon de l'autoentrepreneuriat !
Cobrasse a écrit :Oui dans une certaine mesure, pour l'instant vu l'état de la France, il faudrait d'abord un coup de pouce à tout ce qui n'est pas multinationale et très grosses entreprises. Le coiffeur du coin, lui serait content de pouvoir versé plus à ses salariés et lui par la même occasion d'améliorer son investissement et qui sait agrandir son salon et/ou embaucher une personne supplémentaire si besoin !
Bah faut taxer ! Et pour taxer il n'y a rien de mieux que la TVA et la cotisation. Il faudrait des caisses de sécurité économique pour redistribuer après.
On pourrait aussi créer la monnaie pour maintenir les hôpitaux etc etc et rediriger les cotisations vers l’investissement... Ce qui était dans le programme du parti que j'ai créé.

Cobrasse a écrit : Je répète, c'est quoi le rapport entre égalité des salaires et trafic d'influence ???
Qui peut se payer le dit trafique d'influence?
#4577585
Cobrasse...Euh tu cherches à me convaincre ? J'apprécie certaines analyses de l'UPR et l'antériorité et la récitation militante que tu me sers ne me donne précisément pas envie d'en savoir davantage. Avec l'accés à l'information, tout ce que tu me dis, je le sais, et on s'en fout. Ce qui compte est davantage la dynamique à mettre en place pour construire cette alternative et quelle contribution chacune des formations peut elle apporter. Avoir raison est uen chose, mais la politique ne se réduit pas à une recherche permanente de véracité, elle se mesure à la capacité à mettre en situation de responsabilité, des orientations, des valeurs et des mesures auxquelles on croit.

Autant je reconnais la compétence, la maîtrise des dossiers et la lucidité sur de nmbreuses questions, notamment juridiques du fondateur de l'UPR, autant je ne peux me résoudre, à rejoindre un parti dont les membres récitent, comme les autres, la doxa partisante. J'apprécie l'indépendance d'esprit qui n'est pas incompatible avec la discipline exigée par l'action militante, je recherche, outre la compétence, l'esprit critique de gens capables de défendre un projet politique, en se montrant critique et valeur ajoutée pour leur formation politique. A entendre Asselineau, c'est également ce qu'il suggère, en acceptant les erreurs de ceux qui voudraient le rejoindre et reconnaissant lui aussi en avoir commise. Mais l'image que tu me renvois laisse augurer d'un formatage intellectuel.

Cette formation a, pourtant le mérite d'assumer d'authentiques valeurs et un positionnement clair, notamment sur l'architecture européenne, elle aura, je l'espère, l'occasion de la promouvoir lors des futures élections mais si les nations, souverainistes et autres gaullistes sociaux, partisans d'une alternative en matière européenne ne s'unissent pas, cela se fera sans moi.
#4577596
Jack Bristow a écrit :Avoir raison est uen chose, mais la politique ne se réduit pas à une recherche permanente de véracité,
La philosophie en général et ça Même Hegel l'avait compris, à la fin de sa vie.
Jack Bristow a écrit :elle se mesure à la capacité à mettre en situation de responsabilité, des orientations, des valeurs et des mesures auxquelles on croit.
Ou répondre tout simplement une question toute bête : Que faire?

https://fr.wikipedia.org/wiki/Que_faire ... C3%A9nine)


Jack Bristow a écrit :Mais l'image que tu me renvois laisse augurer d'un formatage intellectuel.
C'est que qui arrives quand on parle à un mur.... On réalise qu'on en connais pas assez bien le sujet.et hop voilà, c'est fait ! on entre dans un certain dogmatisme.
Jack Bristow a écrit :Cette formation a, pourtant le mérite d'assumer d'authentiques valeurs et un positionnement clair, notamment sur l'architecture européenne, elle aura, je l'espère, l'occasion de la promouvoir lors des futures élections mais si les nations, souverainistes et autres gaullistes sociaux, partisans d'une alternative en matière européenne ne s'unissent pas, cela se fera sans moi.
Les nations d'europe de l'est sont sous des dictature fachistes, où limite fasciste qui exploitent à mort leur main d'oeuvre, casse les salaires et tout ça au profit d'une mafia, oligarchique corrompue jusu'à l'os qui mène une guerre économique incessante avec la Russie et les pays d’Europe de l'ouest... Et en plus faut qu'on les paille.

C'est mort, il n' a pas d'alternative européenne que l'ont puisse construire avec ces nations telles qu'elles sont...

Et puis il faut mener la guerre au capitalisme si on veut rétablir l'économie, et construire des alternatives solides, pour que l'économie ne s’effondre pas avec le dit capitalisme.
Car il est au centre de la construction européenne, l'union européenne est instrument au service du grand capital, grand inconscient de classe de la bourgeoisie euro-atlantiste, te non l’inverse...

Si nous voulons corriger les tords qui nous ont conduit à l'UE nous devons commencer la sortie du capitalisme dès maintenant, avec ce que nous avons sous la main (ce qui nous reste des acquis du CNR). Il ne s'agit en aucun cas d'une bête division inutiles entre 91% des Français contre le 9% de capitalistes... Ils 'gait du combat contre l'UE....
#4577603
Jack Bristow a écrit :
19 déc. 2018, 23:25
Cobrasse...Euh tu cherches à me convaincre ? J'apprécie certaines analyses de l'UPR et l'antériorité et la récitation militante que tu me sers ne me donne précisément pas envie d'en savoir davantage. Avec l'accés à l'information, tout ce que tu me dis, je le sais, et on s'en fout. Ce qui compte est davantage la dynamique à mettre en place pour construire cette alternative et quelle contribution chacune des formations peut elle apporter. Avoir raison est uen chose, mais la politique ne se réduit pas à une recherche permanente de véracité, elle se mesure à la capacité à mettre en situation de responsabilité, des orientations, des valeurs et des mesures auxquelles on croit.

Autant je reconnais la compétence, la maîtrise des dossiers et la lucidité sur de nmbreuses questions, notamment juridiques du fondateur de l'UPR, autant je ne peux me résoudre, à rejoindre un parti dont les membres récitent, comme les autres, la doxa partisante. J'apprécie l'indépendance d'esprit qui n'est pas incompatible avec la discipline exigée par l'action militante, je recherche, outre la compétence, l'esprit critique de gens capables de défendre un projet politique, en se montrant critique et valeur ajoutée pour leur formation politique. A entendre Asselineau, c'est également ce qu'il suggère, en acceptant les erreurs de ceux qui voudraient le rejoindre et reconnaissant lui aussi en avoir commise. Mais l'image que tu me renvois laisse augurer d'un formatage intellectuel.

Cette formation a, pourtant le mérite d'assumer d'authentiques valeurs et un positionnement clair, notamment sur l'architecture européenne, elle aura, je l'espère, l'occasion de la promouvoir lors des futures élections mais si les nations, souverainistes et autres gaullistes sociaux, partisans d'une alternative en matière européenne ne s'unissent pas, cela se fera sans moi.
... Et oui, de nos jours même l'authentique ne peut pas gagner sans tactique (c'est triste mais c'est comme ça).
#4577707
Jack Bristow a écrit :
19 déc. 2018, 23:25
Cobrasse...Euh tu cherches à me convaincre ? J'apprécie certaines analyses de l'UPR et l'antériorité et la récitation militante que tu me sers ne me donne précisément pas envie d'en savoir davantage. Avec l'accés à l'information, tout ce que tu me dis, je le sais, et on s'en fout. Ce qui compte est davantage la dynamique à mettre en place pour construire cette alternative et quelle contribution chacune des formations peut elle apporter. Avoir raison est uen chose, mais la politique ne se réduit pas à une recherche permanente de véracité, elle se mesure à la capacité à mettre en situation de responsabilité, des orientations, des valeurs et des mesures auxquelles on croit.

Autant je reconnais la compétence, la maîtrise des dossiers et la lucidité sur de nmbreuses questions, notamment juridiques du fondateur de l'UPR, autant je ne peux me résoudre, à rejoindre un parti dont les membres récitent, comme les autres, la doxa partisante. J'apprécie l'indépendance d'esprit qui n'est pas incompatible avec la discipline exigée par l'action militante, je recherche, outre la compétence, l'esprit critique de gens capables de défendre un projet politique, en se montrant critique et valeur ajoutée pour leur formation politique. A entendre Asselineau, c'est également ce qu'il suggère, en acceptant les erreurs de ceux qui voudraient le rejoindre et reconnaissant lui aussi en avoir commise. Mais l'image que tu me renvois laisse augurer d'un formatage intellectuel.

Cette formation a, pourtant le mérite d'assumer d'authentiques valeurs et un positionnement clair, notamment sur l'architecture européenne, elle aura, je l'espère, l'occasion de la promouvoir lors des futures élections mais si les nations, souverainistes et autres gaullistes sociaux, partisans d'une alternative en matière européenne ne s'unissent pas, cela se fera sans moi.
Bonjour Jack,

Désolé, je ne savais pas que tu étais conscient de tout ceci ;) .

Il ne s'agit pas de formatage, mais surtout de ne pas voir ce parti se faire véroler comme les autres. Tout le monde est bienvenu à condition d'adhérer intégralement à la charte fondatrice de ce parti, c'est la condition unique !

Nous attendons dans ce cas Philippot et d'autres sans le moindre souci, mais ceux qui sont là pour jouer le clientélisme, adoptant les techniques du caméléon pour ratisser large, seront toujours les malvenus, car ils entretiendront confusion et tromperie, ce que nous ne voulons pas ! Suffit de connaître les adhérents pour le comprendre ... -> Plus de fourbes !
#4577991
Cobrasse, oui je suis réceptif à la compétence, à la maitrise des dossiers européens par le fondateur de l'UPR, je regarde ses vidéos, régulièrement et apprécie nombre de ses analyses.

Cela étant, comme je l'ai déjà indiqué, la situation du pays, telle que décrite par l'UPR ne laisse pas, à mon sens, la place pour ces querelles d'étiquettes ou d'égo car les partisans de l'architecture fédérale, restent aux responsabilités et, en dépit de nuances, parviennent à obtenir des majorités. C'est ce dont les partisans de l'alternative doivent tenir compte.
#4578020
Et je comprends bien, mais si c'est pour accueillir NDA pour nous dire qu'il faut rester dans l'€, ou Philippot pour nous dire qu'il faut rester dans l'OTAN, on sera dans l'incapacité d'apporter la solution nécessaire aux français, à savoir : le FREXIT.

Donc s'allier oui, mais avec la même route comme objectif, sinon c'est le plantage assuré [smilie=icon_smile034.gif]
#4578043
Cobrasse, tu sais parfaitement qu'on ne peut jamais être d'accord sur tout....en revanche, en matière de refus de l'architecture, du fonctionnement et de la teneur des traités européens actuels, les poins d'accords entre ces formations me paraissent bien supérieurs à leurs divergences. Concernant la sortie de l'OTAN, tu sais, comme moi que cela n'est pas de la compétence des députés européens, d'une part, que la politique monétaire ne se décidera pas, non plus au sein de cette instance.
Il ne s'agit pas d'accueillir, il s'agit de se mettre en situation de faire apparaître une force politique qui ne se contente pas de nuancer les orientations européennes.
  • 1
  • 21
  • 22
  • 23
  • 24
  • 25
  • 27

Quelques milliers .c'est le cas extrème […]

*** L'UPR informe sur l'actualité ***

le problème, c'est que les ententes avec l[…]

Gilets jaunes: fil principal

Avant la mise en service des lanceurs de balles, c[…]