Le plus important forum indépendant de discussions politiques. Commentez l'actualité, participez aux débats sur les réformes et les lois.

Tout sur le sport et les sports en général.

Modérateur : Équipe de modération

Avatar du membre
par Morokon le Hardi
#4504022
FaC a écrit :
31 juil. 2018, 14:45
La fameuse année Bianchi (sans se lever de la selle) :

C'est Bonascre en 2003 quand Armstrong lâche une dizaine de secondes ?
Avatar du membre
par bianchi51
#4504082
cemab a écrit :
29 juil. 2018, 22:08
katou a écrit :
29 juil. 2018, 22:04
cemab a écrit :
29 juil. 2018, 17:55


je sais cher Wolfy. Vous m'avez niqué non N°1...
je me suis fait une raison. Tout misé sur ma N°2.

à voir
La n°2 reste la n° 2.
ça...

valeur sure ça s'appelle.
J’espère que nous pourrons vous compter parmi les participants l’an prochain.
Avatar du membre
par cemab
#4504092
Il faut que je peaufine mon truc. techniquement, comme ça, ça ne vaut pas cher, même si j'ai trouvé assez impressionnant de constater certains résultats.

Si des courses sont suivies de la même façon (ou plus light) ça permettra de commencer au tout début, avec plus de visibilité, et ptête de passer du format tiercé au quinté.

En sachant que parier sur des parieurs, c'est juste pour le fun
Avatar du membre
par Knulp
#4504415
cemab a écrit :
31 juil. 2018, 18:26
Il faut que je peaufine mon truc. techniquement, comme ça, ça ne vaut pas cher, même si j'ai trouvé assez impressionnant de constater certains résultats.

Si des courses sont suivies de la même façon (ou plus light) ça permettra de commencer au tout début, avec plus de visibilité, et ptête de passer du format tiercé au quinté.

En sachant que parier sur des parieurs, c'est juste pour le fun


Donner 10 noms est à la portée du premier con venu.

Il n'y a ni honneur ni argent à perdre. Z'êtes rassuré ?
Avatar du membre
par cemab
#4504420
ben j'étais pas inquiet déjà, et ensuite, le but c'est ptête de les donner autrement qu'au pif, non ?
Avatar du membre
par Knulp
#4504423
Si vous ne connaissez rien, au début ce sera au pif.
Après, en bossant un peu, vous allez vite apprendre.
Z'aurez du soutien, restez zen.
Avatar du membre
par katou
#4504424
cemab a écrit :
01 août 2018, 10:51
ben j'étais pas inquiet déjà, et ensuite, le but c'est ptête de les donner autrement qu'au pif, non ?
Oui.
Avatar du membre
par cemab
#4504429
Knulp a écrit :
01 août 2018, 10:56
Si vous ne connaissez rien, au début ce sera au pif.
Après, en bossant un peu, vous allez vite apprendre.
Z'aurez du soutien, restez zen.
aaaaaaaaaah vous parliez pour moi ? :D

que nenni, aucune chance, je viens de trop loin et ça m'intéresse assez peu en somme. Perso, j'aime bien les commentaires, les paysages, voyager par procuration devant ma téloche, et pour le côté sportif, la stratégie, les grandes manoeuvres comme lors de Lourdes-Laruns.

sinon, je suis impressionné par ceux qui savent oui, même quand ils se plantent ; d'où l'idée de classer les meilleurs pronostiqueurs.
Ils animent suffisamment le forum pendant cette période, on peut les faire mousser gentiment je pense. [smilie=icon_smile119.gif]
Avatar du membre
par Knulp
#4504434
Pourtant z'en crevez d'envie de venir zouer. Za fait au moins trois zans que vous tournez autour.
Avatar du membre
par cemab
#4504438
Knulp a écrit :
01 août 2018, 11:22
Pourtant z'en crevez d'envie de venir zouer. Za fait au moins trois zans que vous tournez autour.
Très exactement, depuis que MLH m'a démystifié Voeckler le jour il a craqué au bénéfice de Pierre Rolland (je crois?). Là, j'ai commencé à m'intéresser à la stratégie en plus des paysages qui défilent.

Donc, si j'en crevais d'envie, j'aurais eu le temps de m'y mettre. :idea:
Avatar du membre
par FaC
#4505341
Morokon le Hardi a écrit :
31 juil. 2018, 16:57
FaC a écrit :
31 juil. 2018, 14:45
La fameuse année Bianchi (sans se lever de la selle) :

C'est Bonascre en 2003 quand Armstrong lâche une dizaine de secondes ?
Oui. L’année incroyable où, revenant de nulle part, il aurait dû faire tomber Armstrong en traînant au moins 5 kilos de trop.

Un mystère à tous les niveaux ce gars-là.
Avatar du membre
par Knulp
#4506050
Un peu comme toi il souffrait des nerfs. Mais surtout il sentait mal la course.
Avatar du membre
par Solférino
#4506497
On n'est pas passé loin du drame lors de la Classica San Sebastian...les premières images de Bernal étaient effrayantes.

Plus de peur que de mal au final même si cela reste sérieux notamment pour le Colombien (traumatisme facial important mais rien de franchement dramatique). Dans les années 90 avec un port du casque non obligatoire, il n'aurait sans doute pas survécu.

Quand à Landa lui aussi durement touché dans la chute, c'est une fracture d'une vertèbre donc pas de Vuelta pour lui.
Avatar du membre
par wolfy
#4506920
Solférino a écrit :
04 août 2018, 21:28
On n'est pas passé loin du drame lors de la Classica San Sebastian...les premières images de Bernal étaient effrayantes.

Plus de peur que de mal au final même si cela reste sérieux notamment pour le Colombien (traumatisme facial important mais rien de franchement dramatique). Dans les années 90 avec un port du casque non obligatoire, il n'aurait sans doute pas survécu.

Quand à Landa lui aussi durement touché dans la chute, c'est une fracture d'une vertèbre donc pas de Vuelta pour lui.
Quand tu vois les malheurs de Richie Porte et maintenant ceux de Mikel Landa, il ne fait pas bon quitter la Sky
Avatar du membre
par wolfy
#4506928
Image

Clasica San Sebastian : Alaphilippe s’offre une deuxième classique

Dans une course marquée par une violente chute qui a laissé Mikel Landa et Egan Bernal sur le carreau, Julian Alaphilippe s’est joué de Bauke Mollema dans le final pour aller chercher un deuxième succès dans une classique après La Flèche Wallonne cette saison.

http://www.sport365.fr/cyclisme-clasica ... 26421.html
Une semaine après l’arrivée du Tour de France et la victoire de Geraint Thomas, certaines têtes d’affiche de la Grande Boucle avaient rendez-vous au Pays Basque. Egan Bernal, Pierre Latour, Julian Alaphilippe, Greg Van Avermaet, Primoz Roglic, Dan Martin ou encore Mikel Landa se sont présentés au départ de la Clasica San Sebastian. La course n’a pas tardé à être lancée avec une attaque dès le kilomètre zéro signée des Espagnols Aritz Bagües et Pablo Torres, rapidement rejoints par quatre coureurs dont les Français Loic Chetout et Cyril Barthe. Avec la bienveillance du peloton, ce groupe de tête a rapidement pris une avance de sept minutes mais, face aux pentes du Jaizkibel, l’écart a faibli alors que plusieurs contres ont secoué le peloton sans réussite. L’échappée a tenu les commandes de la course avant de se déliter dans la dernière ascension du Jaizkibel, quand le Français Cyril Barthe a décidé d’y aller seul alors que le peloton, à l’image du dernier Tour de France, a vu son allure contrôlée par la Sky, dont le leader sur cette Clasica San Sebastian était Egan Bernal.

Latour à l’avant puis au sol avec Landa et Bernal

Dans les 50 derniers kilomètres, la Movistar a décidé de relancer la course avec une attaque d’Andrey Amador relayé ensuite par Winner Anacona avec le concours d’Ian Boswell et Kanstantsin Siutsou. Une offensive qui a pris fin dans la montée d’Azkale, dans laquelle Pierre Latour a tenté sa chance et dynamité un temps le peloton qui s’est reformé dans les 25 derniers kilomètres avant le fait majeur de cette course : une chute massive qui a mis à tour plus d’une dizaine de coureurs dont Tony Gallopin et Pierre Latour pour la formation AG2R-La Mondiale mais dont les deux principales victimes ont été Egan Bernal et Mikel Landa. Le Colombien de la Sky et l’Espagnol de la Movistar ont été pris en charge par le service médical et transporté vers un hôpital. Une chute qui a découpé le peloton en deux et quelque peu sonné le reste des coureurs. Au pied de la dernière difficulté, Pavel Kochetkov est allé au sol alors que l’équipe Astana a vissé pour mettre Omar Fraile dans la meilleure position mais c’est une accélération de la formation Trek-Segafredo et de Tom Skujins qui a commencé à faire le ménage dans le groupe de tête.

Alaphilippe, en mémoire d’Armand de las Cuevas

Mais ce n’était qu’une répétition avant l’attaque de Bauke Mollema, qui a déposé un duo Antwan Tolhoek-Rudy Molard qui s’était détaché. Le Néerlandais a, toutefois, vu revenir avec une grande facilité un certain Julian Alaphilippe avant de collaborer dans la descente pour distancer le reste du peloton. Le coureur de la formation Quick-Step Floors l’a joué à l’intox, se retournant avant le dernier virage pour voir que personne n’allait revenir. Le meilleur grimpeur du dernier Tour de France a lancé le sprint à 150m de la ligne pour déposer le Néerlandais alors que le champion de France Anthony Roux a pris le meilleur sur Greg Van Avermaet et Julien Simon dans le groupe de chasse pour compléter le podium. Cinq ans après Tony Gallopin et 24 ans après le regretté Armand de las Cuevas, Julian Alaphilippe ajoute son nom au palmarès de la « Klasikoa » et s’offre une deuxième classique cette saison après La Flèche Wallonne.
Image
Avatar du membre
par wolfy
#4506932
8e succès de la saison 2018 pour Julian Alaphilippe, l'année de l'envol :

- 2 étapes du Tour de France et Maillot à pois
- Flèche Wallonne
- Clasica San Sebastian
- 2 étapes du Tour du Pays-Basque
- 1 étape du Critérium du Dauphiné
- 1 étape sur la Colombia Oro y Paz
  • 1
  • 351
  • 352
  • 353
  • 354
  • 355
  • 357

Actuellement on est contre la CSG, et on promet 10[…]

Ce qui n'a pas l'air de comprendre c'est qu'en Fra[…]

Médecins burn-out

bon ben voilà, vous y allez, enfin un peu[…]

encore un film antisémite J’ai mie[…]